Puits d'extraction Sainte-Claire

Désignation

Dénomination de l'édifice

Puits d'extraction

Appelation d'usage

Sainte-Claire

Titre courant

Puits d'extraction Sainte-Claire

Localisation

Localisation

Poitou-Charentes 79 Saint-Laurs

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Deux-Sèvres

Canton

Coulonges-sur-l'Autize

Lieu-dit

Sainte-Claire

Références cadastrales

2003 OA1 11, 1084, 1446

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

Isolé

Partie constituante non étudiée

Logement d'ouvriers, salle des machines

Nom de l'édifice

Mine de charbon du marquis de Nettancourt, puis de la Société civiles des Houillères de Saint-Laurs, puis de la Société des Charbonnages du Centre

Référence de l'édifice de conservation

IA79002440

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

3e quart 19e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1861

Commentaires concernant la datation

Daté par source, daté par travaux historiques

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

Le puits Sainte-Claire, ainsi dénommé en l'honneur de la belle-fille du marquis de Nettancourt, est le sixième foncé sur la commune. Il est ouvert en juin 1861. Exploité jusqu'en 1903, il atteint une profondeur de 265 m et est relié au puits Sainte-Clotilde dont il servira de puits de service pour pomper l'eau des galeries après la fin de son exploitation. En bâtiments annexes existaient un ou deux logements, un bureau d'expédition, un bâtiment abritant un moteur à vapeur, une cheminée, une forge bâtie en 1899 et un hangar à charbon construit en 1906. Il semble qu'une première usine d'agglomérés de houille y ait été exploitée jusqu'en 1900, année de la construction de l'usine du puits Sainte-Clotilde. Dans les années 1950, l'installation d'un plan incliné permet l'exploitation d'une veine de surface. De nos jours subsistent des quais de chargement, les ruines du bâtiment de la machine d'extraction et les logements transformés en maison.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire, moellon, enduit, pierre de taille

Matériaux de la couverture

Tuile creuse

Description de l'élévation intérieure

En rez-de-chaussée

Typologie du couvrement

Charpente en bois apparente

Typologie de couverture

Appentis

Source de l'énergie utilisée par l'édifice

Énergie thermique, produite sur place

Commentaire descriptif de l'édifice

Site industriel desservi par embranchement ferroviaire. Le carreau conserve ici d'importants vestiges de l'activité minière. Le puits d'extraction est couvert d'une dalle en béton et ses galeries sont remplies d'eau, mais les quais de chargement du charbon dans des wagons sont encore visibles. Le bâtiment de la machine d'extraction, dont ne subsistent plus que les murs, est bâti sur un socle en moellon d'environ 2, 50 de haut. L'élévation antérieure admet en son centre une large arcade encadrée de portes piétonnes en plein-cintre. Jusqu'à la hauteur de l'imposte de l'arcade, le mur est en pierre de taille, tandis qu'au-dessus il est en moellon laissé apparent. Ce bâtiment était vraisemblablement couvert en tuile creuse. Adossés à ce dernier, les logements d'ouvriers étaient à l'origine en rez-de-chaussée et couvert d'un toit en appentis.

État de conservation (normalisé)

Établissement industriel désaffecté, vestiges, menacé

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2003

Date de rédaction de la notice

2003

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Moisdon-Pouvreau Pascale

Cadre de l'étude

Patrimoine industriel

Typologie du dossier

Sous-dossier

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional de Poitou-Charentes - Service chargé de l'inventaire 102, Grand'Rue - BP 553 86020 Poitiers Cedex - 05.49.36.30.30