Moulin à blé des Noues, puis minoterie Thibault

Désignation

Dénomination de l'édifice

Moulin à blé, minoterie

Appelation d'usage

Minoterie Thibault

Titre courant

Moulin à blé des Noues, puis minoterie Thibault

Localisation

Localisation

Nouvelle-Aquitaine ; Deux-Sèvres (79) ; La Chapelle-Thireuil

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Deux-Sèvres

Canton

Coulonges-sur-l'Autize

Lieu-dit

Les Noues

Références cadastrales

2003 A3 784, 1222, 1224 à 1232

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En écart

Nom du cours d'eau traversant ou bordant l'édifice

Le Saumort

Partie constituante non étudiée

Atelier de fabrication, logement patronal, silo, bief de dérivation, magasin industriel, transformateur (abri)

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

4e quart 19e siècle, 2e quart 20e siècle, 3e quart 20e siècle, 4e quart 20e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1970, 1980

Commentaires concernant la datation

Daté par tradition orale

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

Le moulin à blé des Noues est partiellement reconstruit et transformé en minoterie vers 1890 par Ernest Thibault, dont la succession est prise par son fils, Abel. La minoterie est contiguë au logement patronal, qui est complété par un second vers 1947. Dans les années 1970 est créée la Société Thibault frères par Abel et Rémi, dont la succession est prise par leurs enfants. Un magasin est construit en 1970 et plusieurs cellules de stockage de grain sont installées, d'une capacité totale de 180 t. En 1980, l'installation d'un système pneumatique contraint à changer le sens de la pente du toit de la minoterie afin de créer une hauteur suffisante pour abriter les mécanismes. En 2003, la capacité théorique de cet établissement est de 24 t de blé par jour. L'énergie fournie par une roue de dessus, mue par une chute de 3, 50 m de haut formée par une dérivation de la rivière, est complétée par un moteur diesel. A partir de 1950, un transformateur électrique est bâti tandis que la roue est supprimée et des moteurs électriques entraînent les divers mécanismes. Dans les années 1930, l'établissement est équipé de nouvelles machines, qui seront changées en 1985 ; quatre machines à cylindres SOCAM datant des années 1960 sont achetées d'occasion. Vers 1990, un plansichter Schneider et Jacquet remplace le précédent.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Pierre, moellon, enduit, béton, parpaing de béton

Matériaux de la couverture

Tuile creuse, ardoise, ciment amiante en couverture

Description de l'élévation intérieure

Étage de soubassement, 1 étage carré, comble à surcroît

Typologie du couvrement

Charpente en bois apparente

Partie d'élévation extérieure

Élévation à travées

Typologie de couverture

Toit à longs pans, pignon couvert, demi-croupe

Source de l'énergie utilisée par l'édifice

Énergie hydraulique, énergie thermique, produite sur place, énergie électrique, achetée

Commentaire descriptif de l'édifice

L'ensemble des bâtiments de cette minoterie est en moellon enduit, à l'exception de la partie stockage en parpaing de béton. L'atelier de fabrication possède un étage de soubassement et un comble à surcroît ; sa surélévation a été faite en tôle. Le toit en appentis est couvert en ciment amiante. Le premier logement patronal est doté d'un étage carré et d'un comble à surcroît avec un toit en tuile creuse. Le second logement patronal possède également un étage carré ; il est couvert d'un toit en ardoise à demi-croupes. Les cellules à grains sont des cylindres en tôle abritées sous des hangars métalliques. Le magasin est en parpaing de béton avec toit en appentis en ciment amiante.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2003

Date de rédaction de la notice

2003

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Moisdon-Pouvreau Pascale

Cadre de l'étude

Patrimoine industriel

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Nouvelle-Aquitaine - Service du Patrimoine et de l’Inventaire, site de Poitiers - 102, Grand'Rue - 86020 Poitiers - 05.49.36.30.07