Usine de chaux Joubert, puis Lamare ; actuellement maison

Désignation

Dénomination de l'édifice

Usine de chaux

Appelation d'usage

Joubert, puis Lamare

Destination actuelle de l'édifice

Maison

Titre courant

Usine de chaux Joubert, puis Lamare ; actuellement maison

Localisation

Localisation

Nouvelle-Aquitaine ; Deux-Sèvres (79) ; Coulonges-sur-l'Autize ; 96-100 route de Parthenay

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Deux-Sèvres

Canton

Coulonges-sur-l'Autize

Adresse de l'édifice

Parthenay (route de) 96-100

Références cadastrales

2003 ZM 66, 68, 222 à 225

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En village

Partie constituante non étudiée

Four industriel ; logement patronal ; logement d'ouvriers ; écurie

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

3e quart 19e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1859 ; 1876

Commentaires concernant la datation

Daté par source

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

Cette usine de chaux est créée par M. Joubert fils qui reçoit l'autorisation préfectorale de construire deux fours à chaux permanents le 17 février 1859. Il est vraisemblable que le logement patronal et les quatre logements d'ouvriers aient été construits à cette époque. Un troisième four est édifié un peu plus tard. En 1876, l'établissement appartient à Gustave Lamare, qui le complète par deux autres fours construits sur une parcelle limitrophe (actuellement n°94, route de Parthenay). Il semble qu'une faillite entraîne la cessation d'activité de l'entreprise en 1900. Les logements d'ouvriers ont été convertis en remises, tandis que les autres bâtiments accueillent deux logements.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire ; moellon

Matériaux de la couverture

Tuile creuse

Description de l'élévation intérieure

1 étage carré ; comble à surcroît

Typologie du couvrement

Charpente en bois apparente

Partie d'élévation extérieure

Élévation à travées

Typologie de couverture

Toit à longs pans ; appentis

Commentaire descriptif de l'édifice

Les fours ont été construits au milieu de la carrière, qui a été exploitée sur une hauteur d'environ 5-6 m. Un seul four est resté intact, bien que sa cuve soit comblée. Les deux autres fours ont perdu toute leur partie antérieure maçonnée. La rampe d'accès à la plate-forme des fours depuis la route est encore nettement visible. La façade encore debout est en pierre de taille et de forme talutée. L'arc de la gueule de défournement, en plein cintre, s'ouvre à environ 1 m au-dessus du niveau actuel du sol. Sur la parcelle voisine, au n° 96, route de Parthenay, le remblaiement de la carrière masque le bas du massif des fours en pierre de taille que l'on voit seulement sur une hauteur de 3 m environ. Le gueulard encore visible de l'un des fours mesure environ 2 m de diamètre. Le logement patronal en moellon de calcaire possède un étage carré et un comble à surcroît ; il est couvert d'un toit en tuile creuse. Les anciens logements d'ouvriers en moellon et en rez-de-chaussée sont couverts d'un toit en appentis en tuile creuse.

État de conservation (normalisé)

Établissement industriel désaffecté

Protection et label

Intérêt de l'édifice

À signaler

Eléments remarquables dans l'édifice

Four industriel

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2003

Date de rédaction de la notice

2003

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Moisdon-Pouvreau Pascale

Cadre de l'étude

Patrimoine industriel

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Nouvelle-Aquitaine - Service du Patrimoine et de l’Inventaire, site de Poitiers - 102, Grand'Rue - 86020 Poitiers - 05.49.36.30.07