Usine de chaux Limoges

Désignation

Dénomination de l'édifice

Usine de chaux

Appelation d'usage

Limoges

Titre courant

Usine de chaux Limoges

Localisation

Localisation

Nouvelle-Aquitaine ; Deux-Sèvres (79) ; Coulonges-sur-l'Autize

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Deux-Sèvres

Canton

Coulonges-sur-l'Autize

Lieu-dit

Les Ajoncs-Morelle

Références cadastrales

2003 ZB 80, 82

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

Isolé

Partie constituante non étudiée

Four industriel

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

3e quart 19e siècle, 4e quart 19e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1869, 1908, 1911

Commentaires concernant la datation

Daté par travaux historiques

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

Cette usine de chaux est créée par Louis Limoges, de Fenioux, suite à l'autorisation préfectorale qui lui est accordée le 21 avril 1869. Elle fonctionne en même temps que trois autres situées dans un rayon d'une centaine de mètres à la limite des communes de Coulonges et d'Ardin. Il semble que deux fours sont construits ; l'un d'eux est démoli vers 1888, alors que l'autre est modifié avec la construction d'une tourelle de préchauffage. En 1891, Victor Limoges prend la direction de l'affaire ; il devient quelques années plus tard également propriétaire d'un autre établissement de fabrication de chaux situé route de Parthenay (étudié : IA79002421). En 1909, sa succession est prise par ses neveux et fils : Achille Fonteneau, Henri Tirebois et Victor Limoges fils. Un petit atelier de forge est édifié en 1908 et une voie ferrée aménagée en 1911. Il existe une machine à vapeur et un treuil. A partir de 1932, Victor Limoges fils dirige l'affaire qui cesse de fonctionner en 1941. La carrière a été partiellement comblée en même temps que le four dont ne subsiste plus aujourd'hui que la tourelle abritant la cuve de préchauffage.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire, pierre de taille

Commentaire descriptif de l'édifice

La tourelle, de plan carré, appareillée en pierre de taille calcaire, fait environ 6 m de haut sur 5 m de côté. Ses murs talutés sont maintenus par un cerclage métallique. Chacune de ses élévations accueille au centre et à la base un arc en plein cintre fermé par un mur en pierre réfractaire. Ce mur est percé d'une petite ouverture en hauteur dotée d'une fermeture en métal ; par là, le chaufournier faisait tomber la pierre préchauffée dans la chambre de combustion à l'aide de son pic ou ruque. Une autre ouverture, plus bas, permettait l'alimentation en charbon.

État de conservation (normalisé)

Établissement industriel désaffecté, vestiges

Protection

Intérêt de l'édifice

À signaler

Eléments remarquables dans l'édifice

Four industriel

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2003

Date de rédaction de la notice

2003

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Moisdon-Pouvreau Pascale

Cadre de l'étude

Patrimoine industriel

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Nouvelle-Aquitaine - Service du Patrimoine et de l’Inventaire, site de Poitiers - 102, Grand'Rue - 86020 Poitiers - 05.49.36.30.07