usine de chaux Périnet, puis Limoges

Désignation

Dénomination de l'édifice

Usine de chaux

Appelation d'usage

Périnet, puis Limoges

Titre courant

Usine de chaux Périnet, puis Limoges

Localisation

Localisation

Poitou-Charentes 79 Coulonges-sur-l'Autize

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Deux-Sèvres

Canton

Coulonges-sur-l'Autize

Adresse de l'édifice

Parthenay (route de) 56

Références cadastrales

2003 ZM 141, 214, 216, 217

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En village

Partie constituante non étudiée

Four industriel, bureau d'entreprise, hangar industriel, écurie, logement patronal, logement d'ouvriers

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

4e quart 19e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1876

Commentaires concernant la datation

Daté par source

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

Cette usine de chaux est créée par Ferdinand Périnet ; la construction d'un premier four est autorisée par les services de la Préfecture le 5 octobre 1876. L'année suivante, une seconde demande est accordée, mais l'un de ces fours est démoli dès les années 1890. Un hangar, deux écuries et le logement patronal sont bâtis entre 1881 et 1885. C'est vraisemblablement après la reprise de l'affaire par Victor Limoges, vers 1894, qu'une tourelle de préchauffage vient coiffer le four subsistant. C'est d'ailleurs à cette époque qu'est édifié un nouveau logement et que le logement patronal est agrandi. Victor Limoges est déjà propriétaire d'un four (étudié : IA79002434) au lieu-dit les Ajoncs-Morelle dans la même commune. En 1904, il obtient l'autorisation d'utiliser de la poudre pour l'extraction de la pierre dans la carrière. Des wagonnets tractés par une machine à vapeur transportent la pierre de la carrière au four. La chaux est transportée jusqu'à la gare par des tombereaux ; dans les dernières années, le charretier assure cinq aller-retour par jour, transportant à chaque fois environ 500 kg de chaux. Lorsqu'elle cesse de fonctionner en 1938, il s'agit de l'une des dernières usines de chaux de la commune. De nos jours subsistent les logements, mais les dépendances sont en ruines, tandis que le four est envahi par la végétation. Dans les années 1910, 12 personnes étaient employées : huit carriers, trois chaufourniers plus qualifiés et le contremaître.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire, moellon, enduit

Matériaux de la couverture

Tuile creuse

Description de l'élévation intérieure

Étage de soubassement, 1 étage carré, comble à surcroît

Typologie du couvrement

Charpente en bois apparente

Partie d'élévation extérieure

Élévation ordonnancée

Typologie de couverture

Toit à longs pans, pignon couvert

Commentaire descriptif de l'édifice

Le massif du four qui s'élève au fond de la carrière est surmonté d'une tourelle, abritant une cuve de préchauffage, actuellement masquée par la végétation. Ce massif, qui mesure environ 8 m de haut, est appareillé en pierre de taille calcaire. Deux contreforts rectangulaires contrebutent l'élévation antérieure, qui est la seule visible puisque le four a été installé contre le front de taille. Une voûte en plein cintre forme le couvrement de la gueule de défournement. La tourelle de préchauffage est de plan carré, d'environ 5 m de côté. Ses murs en pierre de taille, d'une hauteur de 6 m, sont légèrement talutés. En six endroits de sa hauteur, elle est maintenue par des cerclages métalliques. Les bâtiments annexes, composés du bureau, de deux logements, d'une écurie et d'une grange, sont alignés le long du passage vers le four, perpendiculairement à la route. Ils sont en moellon de calcaire enduit et possèdent un étage de soubassement et un toit en tuile creuse. Séparé de ces bâtiments par le passage vers le four, le logement patronal est parallèle à la route. Il possède un étage carré et un comble à surcroît.

État de conservation (normalisé)

Établissement industriel désaffecté, mauvais état

Protection

Intérêt de l'édifice

À signaler

Eléments remarquables dans l'édifice

Four industriel

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2003

Date de rédaction de la notice

2003

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Moisdon-Pouvreau Pascale

Cadre de l'étude

Patrimoine industriel

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional de Poitou-Charentes - Service chargé de l'inventaire 102, Grand'Rue - BP 553 86020 Poitiers Cedex - 05.49.36.30.30