Usine de construction automobile Morin ; actuellement centre de loisirs

Désignation

Dénomination de l'édifice

Usine de construction automobile

Appelation d'usage

Morin

Destination actuelle de l'édifice

Centre de loisirs

Titre courant

Usine de construction automobile Morin ; actuellement centre de loisirs

Localisation

Localisation

Poitou-Charentes 79 Thouars

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Deux-Sèvres

Canton

Thouars 2

Adresse de l'édifice

Jean-Jaurès (boulevard)

Références cadastrales

2002 BE 56

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Partie constituante non étudiée

Atelier de fabrication

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

1er quart 20e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1913

Commentaires concernant la datation

Daté par source

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

Cette usine de construction automobile est créée en 1913 par Adrien Morin qui y construit des voitures sous la marque Tuar. Châssis et moteurs proviennent de différentes firmes (Chapuis-Dornier, Fivet, Malicet et Blin, etc.) , tandis que la carrosserie est fabriquée sur place. Mais la guerre interrompt cette activité et des obus sont tournés dans les ateliers en 1918-1919. Entre 1921 et 1924, environ 300 Tuar sont assemblées et commercialisées dans tout le grand Ouest. Adrien Morin dépose un brevet de suspension compensée. En 1924, l'entreprise, trop à l'étroit dans ses ateliers, s'installe rue Voltaire, mais ferme l'année suivante en raison de la concurrence des grands constructeurs automobiles. Après la fermeture de l'usine Morin, Raoul Vinet, menuisier-carrossier dans l'entreprise, s'installe dans la rue Voltaire pour poursuivre l'activité de carrosserie. Les locaux de la première usine sont rachetés en 1921 par les frères Goubin, qui y installent les magasins de l'Etoile de l'Ouest, comptoir coopératif d'approvisionnement. Ils sont ensuite achetés par la ville qui y inaugure un foyer laïque en 1930. Dans les années 1970, une partie des bâtiments est démolie pour la construction d'un centre de loisirs. Dans les années 1920, 35 ouvriers travaillent dans cet établissement.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Métal, pan de métal, moellon, enduit

Matériaux de la couverture

Ciment amiante en couverture

Description de l'élévation intérieure

En rez-de-chaussée

Typologie de couverture

Toit à longs pans, pignon découvert, lanterneau

Commentaire descriptif de l'édifice

Le seul atelier, qui subsiste de l'établissement Morin, forme l'angle de l'avenue Victor-Leclerc et du boulevard Jean-Jaurès ; un pan coupé existe à l'angle même. Cet atelier en rez-de-chaussée est en pan de métal avec remplissage de maçonnerie ; les chaînes d'angle en pierre de taille sont traitées en bossages continus en table. Le toit, actuellement en ciment amiante, comporte un lanterneau ; il est masqué de la rue par un pignon découvert.

État de conservation (normalisé)

Établissement industriel désaffecté, restauré

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2003

Date de rédaction de la notice

2003

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Moisdon-Pouvreau Pascale

Cadre de l'étude

Patrimoine industriel

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional de Poitou-Charentes - Service chargé de l'inventaire 102, Grand'Rue - BP 553 86020 Poitiers Cedex - 05.49.36.30.30