usine de chaux de la Société civile des Houillères de Saint-Laurs, actuellement logement

Désignation

Dénomination

usine de chaux

Appellation et titre

Société civile des Houillères de Saint-Laurs

Destinations successives et actuelle

logement

Titre courant

usine de chaux de la Société civile des Houillères de Saint-Laurs, actuellement logement

Localisation

Localisation

Poitou-Charentes 79 Saint-Jean-de-Thouars

Aire d'étude

Deux-Sèvres

Canton

Thouars 1

Lieu-dit

le Grand-Cornet

Référence cadastrale

2002 BM 1 à 5

Milieu d'implantation

isolé

Parties non étud

logement de contremaître, logement d'ouvriers

Edifice de conservation

mine de charbon du marquis de Nettancourt, puis de la Société civiles des Houillères de Saint-Laurs, puis de la Société des Charbonnages du Centre

Référence de l'édifice de conservation

IA79002440

Historique

Datation des campagnes principales de construction

4e quart 19e siècle

Datation en années

1883, 1884

Justification de la datation

daté par source

Auteurs de l'oeuvre

maître d'oeuvre inconnu

Commentaire historique

Cette usine de chaux est créée par la Société civile des Houillères de Saint-Laurs en 1883, suite à l'autorisation accordée à son directeur, Bruno Foujols, le 14 décembre 1882. La carrière d'où provient la pierre, ouverte la même année, est exploitée sur 7 m au-dessous de la surface du sol. Le site se trouve à 500 m de la gare. En 1883 sont édifiés, auprès de la maison du roulier, celles du gérant et du chauffeur. Un four annulaire et une cheminée de 40 m de haut sont édifiés l'année suivante, en même temps qu'une écurie. Ce four, de système Hoffmann, doté de seize compartiments, fonctionne très peu de temps puisque, dès 1894, il est démoli. Les autres bâtiments sont rachetés par le propriétaire des fours voisins, Joseph Ligron. Actuellement, le site est partagé entre plusieurs propriétaires, qui habitent dans les anciens logements du contremaître et des ouvriers.

Description

Matériau du gros-oeuvre et mise en oeuvre

calcaire, moellon, enduit

Matériau de la couverture

tuile creuse, ardoise

Vaisseau et étage

1 étage carré

Type et nature du couvrement

charpente en bois apparente

Parti d’élévation extérieure

élévation ordonnancée

Type de la couverture

toit à longs pans, pignon couvert, pignon découvert

Commentaire description

Il ne reste aucun vestige du four et de sa cheminée hormis un tas de brique marquées Bois de Saint-Louis et Robuchon-Robin, Fontenay-Vendée. L'ensemble des trois logements d'ouvriers, l'écurie et le logement de contremaître sont en moellon de calcaire enduit. Le logement de contremaître est doté d'un étage carré, d'un toit en ardoise avec pignons découverts, forme rarissime dans la région. Les ouvertures qui forment trois travées sont dotées d'encadrements alternant la brique et la pierre. Les autres bâtiments sont couverts en tuile creuse et possèdent des encadrements de baies en brique.

Etat de conservation

établissement industriel désaffecté, vestiges

Statut juridique

Statut de la propriété

propriété privée

Références documentaires

Date d'enquête

2003

Crédits

© Inventaire général

Date de rédaction de la notice

2003

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Moisdon-Pouvreau Pascale

Cadre de l'étude

patrimoine industriel

Dossier

sous-dossier

Dossier adresse

Conseil régional de Poitou-Charentes - Service chargé de l'inventaire 102, Grand'Rue - BP 553 86020 Poitiers Cedex - 05.49.36.30.30