Ferme

Désignation

Dénomination

ferme

Titre courant

Ferme

Localisation

Localisation

Poitou-Charentes 79 Celles-sur-Belle

Aire d'étude

Celles-sur-Belle

Lieu-dit

Chironnail

Référence cadastrale

1981 AP 28, 29

Milieu d'implantation

en écart

Parties non étud

hangar agricole, poulailler, puits, cour, cimetière

Historique

Datation des campagnes principales de construction

1er quart 20e siècle

Justification de la datation

daté par tradition orale

Auteurs de l'oeuvre

maître d'oeuvre inconnu

Commentaire historique

Cette ferme ne figure pas sur l'ancien plan cadastral de 1822. Le logis voisin, sur la parcelle 31, du même modèle, a été construit en 1905. Selon la tradition orale, ces deux maisons auraient été construites pour des membres de la famille Moreau (qui possédait la ferme voisine) , sur une parcelle appelée le Chaume du Frène.

Description

Matériau du gros-oeuvre et mise en oeuvre

calcaire, moellon, enduit

Matériau de la couverture

tuile creuse

Vaisseau et étage

sous-sol, rez-de-chaussée, comble à surcroît

Parti d’élévation extérieure

élévation ordonnancée

Type de la couverture

toit à longs pans, croupe

Commentaire description

Les différents corps de bâtiments sont implantés autour d'une cour rectangulaire fermée par un muret. L'accès à la route se fait par un simple passage. Le logis est en bordure de rue, avec la façade principale sur cour, orientée sud-est. Cette dernière est à trois travées et porte centrale. Un oculus ovale à droite de la porte éclairait un évier aujourd'hui disparu. Les baies du comble à surcroît, rectangulaires, sont grandes. Les fenêtres ont des appuis saillants. Devant cette façade est pratiquée un espace planté d'arbustes, clos d'un muret en pierre fermé d'une petite grille. L'élévation postérieure est percé d'une travée centrale, avec porte d'accès pour le sous-sol surmontée d'une fenêtre éclairant le couloir du rez-de-chaussée et d'une baie pour le comble à surcroît. Les deux élévations latérales sont éclairées d'une fenêtre surmontée d'une baie pour le surcroît. A l'aplomb de ces élévations se trouvent deux souches de cheminées en pierre. La cour est plantée d'un imposant tilleul. Un petit corps de bâtiment, au nord-est de la cour, sert de remise et de poulailler. A l'angle sud de la cour se trouve un hangar à trois murs maçonnés et deux poteaux en bois. Adossé à ce hangar se trouve un second hangar de vastes dimensions, à trois vaisseaux, ouvert sur deux côtés avec des poteaux en bois. L'importante charpente est en bois. Un cimetière privé (de la famille Suire, Nocquet et Fouasseau) complète l'ensemble. Il est clos d'un muret. Il contient sept tombeaux, dont six constitués de simples dalles de pierre rectangulaires, deux d'entre eux étant ornés d'une petite stèle polygonale portant une plaque aux noms des défunts. Le septième tombeau est composé d'un socle surmonté d'une colonne brisée. Ce tombeau d'une enfant, Alice Marie Zélie Fouasseau, décédée en 1899 à l'âge de deux ans, est étudié en sous-dossier.

Typologie

Logement indépendant.

Statut juridique

Statut de la propriété

propriété privée

Références documentaires

Date d'enquête

2002

Crédits

© Inventaire général

Date de rédaction de la notice

2002

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Debelle Jacqueline, Liège Aurélie

Cadre de l'étude

inventaire topographique

Dossier

dossier avec sous-dossier