Moulin à blé, puis minoterie Giron, puis usine de pâtes alimentaires ; actuellement maison

Désignation

Dénomination de l'édifice

Moulin à blé, minoterie, usine de pâtes alimentaires

Appelation d'usage

Minoterie Giron

Destination actuelle de l'édifice

Maison

Titre courant

Moulin à blé, puis minoterie Giron, puis usine de pâtes alimentaires ; actuellement maison

Localisation

Localisation

Nouvelle-Aquitaine ; Deux-Sèvres (79) ; Sainte-Radegonde

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Deux-Sèvres

Canton

Thouars 2

Lieu-dit

Vrines

Références cadastrales

2002 AC 376

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En écart

Nom du cours d'eau traversant ou bordant l'édifice

Le Thouet

Partie constituante non étudiée

Atelier de fabrication, bâtiment d'eau, bief de dérivation

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

4e quart 19e siècle, 3e quart 20e siècle

Commentaires concernant la datation

Daté par source

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

En 1861, ce moulin à blé appartient à Jean-Ambroise Giron. Il semble qu'il soit reconstruit et transformé en minoterie au cours du 4e quart du 19e siècle, avec l'installation d'une nouvelle roue motrice à l'emplacement d'une ancienne vanne de décharge. En 1898, l'établissement est exploité par M. Chevalier. Dans les années 1920, il appartient à M. Savoie. Avant 1935, l'établissement est racheté par le docteur Gallo qui y lance la fabrication de pâtes alimentaires sous le nom des Pâtes du Moulin. Gisèle Di Lauro prend la succession et lance les pâtes de Maître Pierre. Un incendie provoque la cessation d'activité vers 1951. Le moulin est partiellement reconstruit et converti en habitation.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Granite, moellon, enduit

Matériaux de la couverture

Tuile creuse

Description de l'élévation intérieure

Étage de soubassement, en rez-de-chaussée surélevé

Typologie du couvrement

Charpente en bois apparente

Typologie de couverture

Toit à longs pans, pignon couvert

Source de l'énergie utilisée par l'édifice

Énergie hydraulique, produite sur place, roue hydraulique verticale

Commentaire descriptif de l'édifice

L'atelier de fabrication, à deux étages carrés à l'origine, a été très remanié après l'incendie ; il possède actuellement un rez-de-chaussée surélevé au-dessus d'un étage de soubassement. La roue verticale à aubes courbes d'environ 2, 50 m de large et 6 m de haut est abritée par un hangar couvert en tuile creuse.

État de conservation (normalisé)

Établissement industriel désaffecté

Protection

Intérêt de l'édifice

À signaler

Eléments remarquables dans l'édifice

Machine énergétique

Observations concernant la protection de l'édifice

Jean-Ambroise Giron possède également deux usines de chaux dans la même commune.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2003

Date de rédaction de la notice

2003

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Moisdon-Pouvreau Pascale

Cadre de l'étude

Patrimoine industriel

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Nouvelle-Aquitaine - Service du Patrimoine et de l’Inventaire, site de Poitiers - 102, Grand'Rue - 86020 Poitiers - 05.49.36.30.07