Tuilerie et briqueterie Abellard, actuellement maison

Désignation

Dénomination de l'édifice

Tuilerie, briqueterie

Appelation d'usage

Tuilerie Abellard

Destination actuelle de l'édifice

Maison

Titre courant

Tuilerie et briqueterie Abellard, actuellement maison

Localisation

Localisation

Nouvelle-Aquitaine ; Deux-Sèvres (79) ; Coulonges-Thouarsais ; 10 chemin de Carelle

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Deux-Sèvres

Canton

Saint-Varent

Lieu-dit

La Biardière

Adresse de l'édifice

Carelle (chemin de) 10

Références cadastrales

2000 C 365, 366

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En écart

Partie constituante non étudiée

Logement patronal, four industriel, écurie

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

2e quart 19e siècle, 3e quart 19e siècle, 4e quart 19e siècle, 1er quart 20e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1848, 1861

Commentaires concernant la datation

Daté par source, daté par travaux historiques

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

Cette tuilerie-briqueterie semble avoir été créée par Henri Abellard qui fait construire un premier four en 1848. En 1861, il reçoit l'autorisation préfectorale de construire un second four d'un rendement supérieur pour la fabrication de la chaux, de façon à répondre aux besoins croissants de l'agriculture. Le four actuellement visible sur le site est peut-être ce dernier. En 1889, Honoré Abellard prend la succession de l'usine. En 1899, une chaudière explose dans l'établissement. Un logement est édifié aux alentours de 1900. La cessation d'activité remonte à une date inconnue, mais vraisemblablement avant les années 1920. Les bâtiments sont vendus par la famille Abellard en 1964 ; les nouveaux propriétaires les ont depuis lors transformés en habitation familiale.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Granite, moellon, brique, enduit

Matériaux de la couverture

Tuile creuse

Description de l'élévation intérieure

En rez-de-chaussée, comble à surcroît

Typologie du couvrement

Charpente en bois apparente

Partie d'élévation extérieure

Élévation à travées

Typologie de couverture

Toit à longs pans, pignon couvert, appentis

Source de l'énergie utilisée par l'édifice

Énergie thermique, produite sur place

Commentaire descriptif de l'édifice

Le four à sole horizontale possède un double foyer et deux portes d'accès latérales ; la cheminée n'existe plus. Il est constitué d'épais murs talutés en moellon de granite. A l'intérieur, la voûte en plein cintre est faite de briquettes placées sur champ, tandis que les côtés sont en briques posées de la même manière. Ses dimensions sont d'environ 8 m sur 4 à l'extérieur et de 2 m à l'intrados de la voûte. Le logement patronal, en rez-de-chaussée et comble à surcroît, est en brique enduite. Les encadrements des baies sont en briques formant ressaut appareillées en harpes ; sur l'élévation antérieure, deux oeil-de-boeuf circulaires éclairent le comble. Une souche de cheminée, entièrement en brique et ceinte de plusieurs cordons, se dresse à l'angle nord-ouest du bâtiment. L'écurie, bâtie en brique, est couverte d'un toit en appentis.

État de conservation (normalisé)

Établissement industriel désaffecté

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2003

Date de rédaction de la notice

2003

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Moisdon-Pouvreau Pascale

Cadre de l'étude

Patrimoine industriel

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Nouvelle-Aquitaine - Service du Patrimoine et de l’Inventaire, site de Poitiers - 102, Grand'Rue - 86020 Poitiers - 05.49.36.30.07