laiterie et fromagerie industrielles

Désignation

Dénomination

laiterie industrielle, fromagerie industrielle

Titre courant

laiterie et fromagerie industrielles

Localisation

Localisation

Poitou-Charentes 79 Massais

Aire d'étude

Deux-Sèvres

Canton

Argenton-Château

Lieu-dit

les Champs

Adresse

Laiterie (rue de la) 7

Référence cadastrale

2002 AD 255

Milieu d'implantation

isolé

Parties non étud

atelier de fabrication, bureau d'entreprise, logement de contremaître, cheminée d'usine, chaufferie, magasin industriel

Historique

Datation des campagnes principales de construction

1er quart 20e siècle, 3e quart 20e siècle

Datation en années

1906, 1951, 1963

Justification de la datation

porte la date, daté par source, daté par travaux historiques

Auteurs de l'oeuvre

Morin (entrepreneur)

Justification de l'attribution

attribution par source

Commentaire historique

Créée par un particulier, M. Chevalet, en 1905, la laiterie est transformée en coopérative dès l'année suivante ; les bâtiments sont édifiés à ce moment-là. En 1937, le beurre de Massais obtient une médaille d'or à Paris. Un nouveau quai de réception du lait est construit en 1951 (date portée). On débute la fabrication de fromages de type Edam en 1963 dans de nouveaux locaux comprenant un atelier de fabrication et des salles d'affinage. Ces bâtiments sont construits par l'entreprise Morin d'Argenton-l'Eglise. Le fromage est commercialisé sous la marque le Moulin-Neuf. Depuis 2002, l'établissement est devenu un centre de collecte fournissant le lait de vache à la laiterie de La Chapelle-Thireuil et le lait de chèvre à la Société Rechard qui a racheté les bâtiments pour la fabrication de fromages de chèvre. Jusqu'en 1996, une seule baratte en inox est utilisée ; elle est remplacée par un butyrateur. En 1910, le personnel comprend un comptable, deux contrôleurs, deux beurriers et un chauffeur, auxquels s'ajoutent les laitiers. Dans les années 1960, 30 à 35 personnes travaillent dans la laiterie.

Description

Matériau du gros-oeuvre et mise en oeuvre

granite, moellon, enduit, béton

Matériau de la couverture

tuile mécanique

Vaisseau et étage

étage de soubassement, en rez-de-chaussée surélevé

Type et nature du couvrement

charpente en bois apparente

Parti d’élévation extérieure

élévation ordonnancée

Type de la couverture

toit à longs pans, lanterneau

Source de l'énergie

énergie thermique, produite sur place, énergie électrique, achetée

Commentaire description

Cette laiterie est bâtie à flanc de coteau de manière à profiter de la pente pour que le lait réceptionné tombe directement dans les cuves de la beurrerie située dans l'étage de soubassement. Tous les bâtiments de 1905 sont en moellon de granite enduit, à charpente en bois et toit en tuile mécanique. L'élévation du bâtiment de beurrerie présente un petit pignon en son centre. Le toit de la chaufferie est coiffé d'un lanterneau. La cheminée circulaire en brique mesure une dizaine de mètres. Le quai de réception reconstruit en 1951 est en béton et toit en tuile mécanique. La fromagerie des années 1960 est également en béton ; formée de plusieurs corps de bâtiment, elle possède un étage de soubassement du côté est.

Statut juridique

Statut de la propriété

propriété privée

Références documentaires

Date d'enquête

2003

Crédits

© Inventaire général

Date de rédaction de la notice

2003

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Moisdon-Pouvreau Pascale

Cadre de l'étude

patrimoine industriel

Dossier

dossier individuel

Dossier adresse

Conseil régional de Poitou-Charentes - Service chargé de l'inventaire 102, Grand'Rue - BP 553 86020 Poitiers Cedex - 05.49.36.30.30