Usine de construction automobile (usine de carrosserie) de la Société Louis Heuliez, actuellement Euro-Automobiles

Désignation

Dénomination de l'édifice

Usine de construction automobile

Précision sur la dénomination de l'édifice - hors lexique

Usine de carrosserie

Appelation d'usage

Société Louis Heuliez, actuellement Euro-Automobiles

Titre courant

Usine de construction automobile (usine de carrosserie) de la Société Louis Heuliez, actuellement Euro-Automobiles

Localisation

Localisation

Poitou-Charentes 79 Cerizay

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Deux-Sèvres

Canton

Cerizay

Adresse de l'édifice

Georges-Pompidou (boulevard)

Références cadastrales

2003 BE 219 à 226

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Partie constituante non étudiée

Atelier de fabrication, conciergerie, bureau d'entreprise, cantine, entrepôt industriel, bâtiment administratif d'entreprise

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

2e quart 20e siècle, 3e quart 20e siècle, 4e quart 20e siècle

Commentaires concernant la datation

Daté par tradition orale, daté par travaux historiques

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

Louis Heuliez, forgeron qui s'est spécialisé dans la fabrication de charrettes anglaises, met au point en 1923 un procédé de caoutchoutage de roues qui connaît un vif succès. Passionné par la carrosserie automobile, il réalise, dès 1925, le premier break Peugeot 177 B. Son entreprise prend de l'essor et un premier autocar à armature en bois est construit en 1932. Sous la marque Robustacier, des véhicules à ossature métalliques sont réalisés à partir de 1936. La Seconde Guerre mondiale met un bémol à l'élan de l'entreprise, qui va par la suite retrouver une croissance permanente. Au décès de Louis Heuliez en 1947, la succession est prise par son fils, Henri. Les anciens ateliers situés au coeur du bourg sont abandonnés au profit d'un nouveau site, route du Pin, qui va se développer très rapidement passant de 1000 m2, à 18000 en 1960, à 64000 en 1968. L'entreprise assure la fabrication d'autocars de tourisme ; le P 45 Citroën est présenté au Salon de l'Automobile à Paris en 1949. Puis, en 1952, un nouveau secteur de mobilier scolaire est créé sous la marque Robustacier, alors qu'est fondée la Société Louis Heuliez. Une coopération avec Citroën se développe et fourgons et autocars de cette marque sortent des ateliers Heuliez, tandis que la production s'organise en petites et moyennes séries. Des usines sont créées hors de Cerizay, à Bressuire, avec la Société Henri Heuliez en 1965 et Robustacier en 1969. La SA Louis Heuliez est alors structurée en quatre divisions, qui deviendront, en 1972, la Division Etudes Automobiles (DEA) , la Division Heuliez Automobiles, la Division Car et Bus, et la Division Véhicules Série. De ces divisions naîtront, dans les années 1980, de nouvelles usines et sociétés indépendantes. En 1974, Gérard Quéveau succède à son beau-père à la présidence de SA Louis Heuliez. En 1993, Heuliez Automobiles se divise en deux sociétés, d'une part Euro-Automobiles Heuliez qui assure la fabrication de véhicules complets pour le Groupe PSA Peugeot Citroën, et d'autre part Eurostamp Heuliez pour la partie emboutissage. Le site de Cerizay n'a cessé de s'étendre avec notamment la construction d'un bâtiment administratif vers 1995. 60 ouvriers en 1938, 30 en 1947, 2400 en 1999 sur les sept sites, et 1300 en 2003.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Granite, moellon, enduit, métal, béton, pan de béton armé, parpaing de béton

Matériaux de la couverture

Ciment amiante en couverture, métal en couverture

Typologie du couvrement

Charpente métallique apparente

Typologie de couverture

Toit à longs pans, pignon couvert

Source de l'énergie utilisée par l'édifice

Énergie électrique, achetée

Commentaire descriptif de l'édifice

Le premier atelier implanté route du Pin est en moellon de granite enduit avec charpente métallique. Les autres bâtiments des années 1960 ont été construits en parpaing de béton et charpente métallique. A partir des années 1970-80, le pan de métal est associé aux parpaings de béton pour la partie basse des murs. Dans les années 1990, le pan de métal est recouvert d'un bardage métallique. Seul le bâtiment administratif, dénommé tour, est construit en acier et verre.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2003

Date de rédaction de la notice

2003

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Moisdon-Pouvreau Pascale

Cadre de l'étude

Patrimoine industriel

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional de Poitou-Charentes - Service chargé de l'inventaire 102, Grand'Rue - BP 553 86020 Poitiers Cedex - 05.49.36.30.30