Tuilerie et briqueterie Berthaud, puis Gabard

Désignation

Dénomination de l'édifice

Tuilerie, briqueterie

Appelation d'usage

Tuilerie Berthaud, puis Gabard

Titre courant

Tuilerie et briqueterie Berthaud, puis Gabard

Localisation

Localisation

Nouvelle-Aquitaine ; Deux-Sèvres (79) ; Mauléon

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Deux-Sèvres

Canton

Mauléon

Lieu-dit

Le Bois-des-Terres

Références cadastrales

2003 AC 89

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

Isolé

Partie constituante non étudiée

Four industriel, cheminée d'usine, hangar industriel

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

2e quart 19e siècle, 4e quart 19e siècle, 1er quart 20e siècle, 3e quart 20e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1842, 1958

Commentaires concernant la datation

Daté par source, daté par tradition orale

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

Cette tuilerie est associée à une petite ferme dès sa création en 1842 pour Jean Brossard. Elle est rachetée en 1858 par la famille Merlan de la Maufrière, propriétaire du château du Bois-Fichet sur la même commune. Au tout début du 20e siècle, la tuilerie et la ferme sont affermées à Jules Berthaud, puis à Eugène Gabard et ses frères ; un four et sa cheminée, encore visibles de nos jours, sont édifiés aux alentours de 1900. La terre est extraite dans une carrière située à environ 1 km. Dans les années 1950, Eugène Gabard fils achète l'exploitation et fait construire un second four en 1958. Un séchoir à air pulsé est édifié vers 1960. La fabrication se spécialise alors dans la brique plâtrière. La succession est prise par Hubert Gabard et ses frères Eugène et Jean-Marie en 1970. Les fours fonctionnent au bois et au fuel. L'activité de cette entreprise familiale cesse en 1980. Par la suite, un bâtiment agricole a été construit auprès des hangars.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Granite, moellon, brique

Matériaux de la couverture

Tuile creuse

Typologie du couvrement

Charpente en bois apparente

Typologie de couverture

Toit à longs pans, pignon couvert

Source de l'énergie utilisée par l'édifice

Énergie thermique, produite sur place, énergie électrique, achetée

Commentaire descriptif de l'édifice

Les hangars possèdent un ou deux murs en moellon de granite, les autres côtés étant constitués de poteaux en bois. Le premier four horizontal mesure à l'intérieur 2, 50 m de large, 7 m de long au total et 2 m de haut ; sa voûte est en plein cintre. Un conduit en brique, ménagé au-dessus de l'entrée, joint la cheminée circulaire en brique, d'environ 1, 50 m de diamètre à la base et de 12 m de haut ; sa partie haute est ornée d'un rang de briques formant denticules. Le second four, également en plein cintre, est un peu plus grand que le précédent : 3 m de large et 7 m de long. De façon plus traditionnelle, deux cheminées rectangulaires sont ménagées dans le mur de façade de part et d'autre de l'entrée.

État de conservation (normalisé)

Établissement industriel désaffecté

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2003

Date de rédaction de la notice

2003

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Moisdon-Pouvreau Pascale

Cadre de l'étude

Patrimoine industriel

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Nouvelle-Aquitaine - Service du Patrimoine et de l’Inventaire, site de Poitiers - 102, Grand'Rue - 86020 Poitiers - 05.49.36.30.07