Usine d'engrais Baudry, puis Baty, actuellement entrepôt municipal

Désignation

Dénomination de l'édifice

Usine d'engrais

Appelation d'usage

Baudry, puis Baty

Destination actuelle de l'édifice

Entrepôt municipal

Titre courant

Usine d'engrais Baudry, puis Baty, actuellement entrepôt municipal

Localisation

Localisation

Nouvelle-Aquitaine ; Deux-Sèvres (79) ; La Forêt-sur-Sèvre ; R.D. 744

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Deux-Sèvres

Canton

Cerizay

Lieu-dit

La Guionnière

Adresse de l'édifice

R.D. 744

Références cadastrales

2002 AE 56

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

Isolé

Partie constituante non étudiée

Hangar industriel, aire des matières premières

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

3e quart 19e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1857

Commentaires concernant la datation

Daté par source

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

Cette usine d'engrais est créée par Dominique Renaudin en 1857. Un mur de clôture ferme entièrement le site. L'engrais est fabriqué à partir de noir animal obtenu par carbonisation des os, auxquels on ajoute de l'acide sulfurique et de la chaux vive ; le tout étant ensuite broyé. Cet engrais est spécialement utilisé pour la culture des choux. Dès 1858, l'entreprise est reprise par Aimé-Hilaire Baudry, qui traite, dans les années 1870, 70 à 80 pièces de bétail par an. En 1879, l'usine est revendue à Louis-Charles Moussay, négociant à Niort. Puis, elle est acquise en 1892 par Ferdinand Baty, marchand d'engrais à La Forêt-sur-Sèvre. En 1918, la cuisson des os se fait à la vapeur dans un appareil Houlon du Mans, puis le traitement à l'acide sulfurique a lieu dans un bassin en ciment, et le produit obtenu est mélangé à des phosphates. L'usine traite annuellement de 200 à 280 pièces de gros bétail. La cessation d'activité semble remonter aux années 1950. L'enclos a été racheté par la commune, qui y a réaménagé un hangar.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Granite, moellon

Matériaux de la couverture

Tuile creuse

Description de l'élévation intérieure

En rez-de-chaussée

Typologie du couvrement

Charpente en bois apparente

Typologie de couverture

Toit à longs pans, pignon couvert

Commentaire descriptif de l'édifice

Le mur de moellon de granite qui enserre le suite mesure 3 m de haut ; il est couvert, par endroits, de tuile creuse. Le hangar, récemment refait, est à piles de briques pour sa façade antérieure, charpente en bois et toit en tuile creuse.

État de conservation (normalisé)

Établissement industriel désaffecté, vestiges

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2003

Date de rédaction de la notice

2003

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Moisdon-Pouvreau Pascale

Cadre de l'étude

Patrimoine industriel

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Nouvelle-Aquitaine - Service du Patrimoine et de l’Inventaire, site de Poitiers - 102, Grand'Rue - 86020 Poitiers - 05.49.36.30.07