Usine de serrurerie, de construction métallique et d'appareils de levage et de manutention dite Ateliers de la Chaînette, puis ADC

Désignation

Dénomination de l'édifice

Usine de serrurerie, usine de construction métallique, usine d'appareils de levage et de manutention

Appelation d'usage

Ateliers de la Chaînette, puis ADC

Titre courant

Usine de serrurerie, de construction métallique et d'appareils de levage et de manutention dite Ateliers de la Chaînette, puis ADC

Localisation

Localisation

Poitou-Charentes 79 Parthenay

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Deux-Sèvres

Canton

Parthenay

Adresse de l'édifice

Aristide-Briand (avenue) 23

Références cadastrales

2003 AT 71

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Partie constituante non étudiée

Atelier de fabrication, bureau d'entreprise

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

1er quart 20e siècle, 2e quart 20e siècle, 3e quart 20e siècle, 4e quart 20e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1919, 1929, 1954, 1971, 2000

Commentaires concernant la datation

Daté par tradition orale

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

Un atelier de ferronnerie d'art est créé en 1919, sous le nom des Ateliers de la Chaînette, par Maurice Bernard, ingénieur des Arts et Métiers. Un secteur de serrurerie est ajouté, puis, à partir de 1923 débute la construction de charpentes métalliques. Cette dernière activité, qui se développe rapidement, s'implante en 1929 dans une deuxième usine, à quelques centaines de mètres du site primitif, siège de l'entreprise actuelle. Une usine annexe est fondée à Niort en 1930. L'affaire familiale devient une SA en 1939 sous la raison sociale SA des Ateliers de la Chaînette. En 1945, un atelier de mécanique, qui se spécialise dans la fabrication des appareils de levage, est créé dans la première usine. Cette dernière est dotée, en 1954, d'un bâtiment d'administration édifié le long de l'avenue Aristide-Briand ; une niche est ménagée dans la façade pour y déposer une statue de saint Eloi (étudiée, IM79002779). Dans la deuxième usine, les barres d'acier, qui arrivent par wagons entiers à la gare de Parthenay, sont transportées jusqu'aux ateliers par un pont roulant installé en 1948. A partir de 1966, la société est dirigée par Maurice Bernard fils. La superficie couverte des deux sites n'a cessé de croître depuis leur création et atteint 20 000 m2. Alors que le secteur de la construction métallique régresse à partir des années 1970, la deuxième usine est abandonnée et cette activité s'installe dans une zone industrielle de Châtillon-sur-Thouet jusqu'en 1985, lorsqu'elle réintègre la première usine. Cette année-là, la société est rachetée par le groupe Fayat. Le bâtiment d'administration est abandonné et loué, tandis que les bureaux viennent occuper un bâtiment de 1971, qui sera modifié en 2000. L'export se développe et de nos jours 20 % des ventes se font à l'étranger. Dans les années 1970, 400 personnes travaillent dans cette entreprise, qui emploie 190 personnes en 2003.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Métal, pan de métal, béton

Matériaux de la couverture

Ciment amiante en couverture, béton en couverture

Typologie du couvrement

Charpente métallique apparente

Typologie de couverture

Toit à longs pans, pignon couvert, shed, terrasse

Source de l'énergie utilisée par l'édifice

Énergie électrique, achetée

Commentaire descriptif de l'édifice

Site industriel desservi par embranchement ferroviaire. Tous les ateliers sont en métal avec bardage métallique, charpente métallique et toit en ciment amiante. Les ateliers de la deuxième usine possèdent des toits en sheds. Cette forme de toit n'est adoptée dans la première usine que pour les plus anciens ateliers situés derrière l'ancien bâtiment d'administration. Ce dernier est en béton, à un étage carré, avec toit en terrasse. Les deux façades sur rue du bâtiment de 1971 ont été modifiées en 2000 ; l'une, en béton, est conçue comme une paroi plissée couronnée d'un large bandeau en acier et d'un débord important de toit, l'autre, en parement de pierre, est surmontée d'un débord de toit encore plus grand soutenu par des aisseliers métalliques.

Protection

Référence aux objects conservés dans l'édifice

IM79002779

Intérêt de l'édifice

À signaler

Eléments remarquables dans l'édifice

Bureau d'entreprise

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2003

Date de rédaction de la notice

2003

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Moisdon-Pouvreau Pascale

Cadre de l'étude

Patrimoine industriel

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional de Poitou-Charentes - Service chargé de l'inventaire 102, Grand'Rue - BP 553 86020 Poitiers Cedex - 05.49.36.30.30