Moulin à blé du Poirier, puis minoterie Grolleau

Désignation

Dénomination de l'édifice

Moulin à blé ; minoterie

Appelation d'usage

Moulin du Poirier ; Minoterie Grolleau

Titre courant

Moulin à blé du Poirier, puis minoterie Grolleau

Localisation

Localisation

Nouvelle-Aquitaine ; Deux-Sèvres (79) ; Bressuire ; 44, 48 rue du Péré

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Deux-Sèvres

Canton

Bressuire

Adresse de l'édifice

Péré (rue du) 44, 48

Références cadastrales

1811 A 150, 154 ; 1976 AC 2

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Nom du cours d'eau traversant ou bordant l'édifice

Le Dolo

Partie constituante non étudiée

Atelier de fabrication ; logement patronal ; magasin industriel

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

2e quart 19e siècle ; 3e quart 19e siècle ; 4e quart 19e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1836 ; 1865 ; 1875

Commentaires concernant la datation

Daté par travaux historiques ; daté par source

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

Sur ce site, deux moulins à blé dépendant du château de Bressuire sont reconstruits en 1836, et en 1865. Le premier cesse de fonctionner et est transformé en bâtiment rural en 1876, tandis que l'autre est racheté en 1877 par René-Augustin Grolleau. Un logement patronal est édifié en 1875, puis le moulin est transformé en minoterie dans les années 1900. L'affaire est reprise par Alexandre Grolleau en 1911. Une porcherie est édifiée à proximité du logement patronal. L'ancien moulin devenu bâtiment rural est transformé dans les années 1930 en bâtiment de stockage. A cette époque, la capacité d'écrasement de l'établissement est de 85 quintaux de blé par jour. Un incendie dans l'atelier de fabrication provoque la cessation d'activité dans les années 1950. Les biefs ont été remblayés et l'atelier de fabrication, transformé, ne présente plus du tout l'aspect d'une minoterie.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Granite ; moellon ; enduit ; métal ; pan de métal ; béton ; parpaing de béton

Matériaux de la couverture

Ardoise ; ciment amiante en couverture

Description de l'élévation intérieure

Étage de soubassement ; 1 étage carré

Typologie de couverture

Toit à longs pans ; pignon couvert ; shed

Commentaire descriptif de l'édifice

L'ancien moulin, transformé en stockage dans les années 1930, est en moellon de granite enduit pour l'étage de soubassement et le rez-de-chaussée, et en pan de métal et parpaing de béton pour l'étage carré. Il est couvert d'un toit en ardoise. Les logements qui lui sont contigus sont en moellon enduit et possèdent un étage carré et un comble à surcroît éclairé par des lucarnes pendantes. A côté, la porcherie, en rez-de-chaussée, est couverte d'un toit en ardoise formant un shed. L'atelier de fabrication de la minoterie ainsi que les magasins, partiellement en moellon et en parpaing de béton, sont couverts d'un toit en appentis en ciment amiante.

État de conservation (normalisé)

Établissement industriel désaffecté ; restauré

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2003

Date de rédaction de la notice

2003

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Moisdon-Pouvreau Pascale

Cadre de l'étude

Patrimoine industriel

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Nouvelle-Aquitaine - Service du Patrimoine et de l’Inventaire, site de Poitiers - 102, Grand'Rue - 86020 Poitiers - 05.49.36.30.07