Moulin à blé, puis minoterie Lory ; actuellement maison

Désignation

Dénomination de l'édifice

Moulin à blé ; minoterie

Appelation d'usage

Minoterie Lory

Destination actuelle de l'édifice

Maison

Titre courant

Moulin à blé, puis minoterie Lory ; actuellement maison

Localisation

Localisation

Nouvelle-Aquitaine ; Deux-Sèvres (79) ; Parthenay

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Deux-Sèvres

Canton

Parthenay

Lieu-dit

Le Moulin de Brossard

Références cadastrales

1834 B 140, 141 ; 2002 AX 34

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

Isolé

Nom du cours d'eau traversant ou bordant l'édifice

Le Thouet

Partie constituante non étudiée

Atelier de fabrication ; logement patronal ; magasin industriel ; bief de dérivation

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

2e quart 19e siècle

Commentaires concernant la datation

Daté par travaux historiques

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

Le moulin de Brossard appartient dans les années 1830 à Jules Lory, qui devient également propriétaire du moulin voisin du Temple en 1837. L'établissement semble avoir été considérablement agrandi par un nouvel atelier de fabrication et transformé en minoterie à l'anglaise durant le 2e quart du 19e siècle. Un logement patronal est construit à cette même époque. En 1851, cette minoterie est considérée comme la deuxième des trois entreprises de ce type que compte l'arrondissement de Parthenay. En 1862, elle appartient à la famille Fourré-Decaix, puis, en 1873, à Edouard et Henri Bonnin et François Dillay. En 1881, elle est rachetée par Pierre Grassin, à qui succède Hilaire Grassin en 1907. L'affaire, transformée en chocolaterie sous le nom Chocolats Saint-Jacques, fonctionne jusque vers 1940. Des bâtiments servant de magasins et de garages sont ajoutés dans les années 1950. Les locaux sont désormais à usage d'habitation. Le moulin est équipé de deux roues en 1834. Une roue hydraulique d'environ 5 m de diamètre est toujours en place contre l'élévation nord de l'atelier de fabrication.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Granite ; moellon ; enduit ; béton ; parpaing de béton

Matériaux de la couverture

Tuile creuse ; tuile mécanique ; ciment amiante en couverture

Description de l'élévation intérieure

2 étages carrés ; étage de comble

Partie d'élévation extérieure

Élévation à travées

Typologie de couverture

Toit à longs pans ; croupe ; pignon couvert

Source de l'énergie utilisée par l'édifice

Énergie hydraulique ; produite sur place ; roue hydraulique verticale

Commentaire descriptif de l'édifice

L'ensemble des bâtiments ferme les trois côtés d'une cour. Les anciens bâtiments sont en moellon de granite enduit et couverts en tuile creuse ; les plus récents, en parpaing de béton, sont couverts de ciment amiante. La couverture de l'atelier de fabrication des années 1830, à l'origine vraisemblablement en ardoise, a été refaite en tuile mécanique. Cet atelier et le logement patronal sont dotés chacun de deux étages carrés ; l'atelier possédant en outre un étage de comble. Les autres bâtiments sont en rez-de-chaussée.

État de conservation (normalisé)

Établissement industriel désaffecté ; restauré

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2003

Date de rédaction de la notice

2003

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Moisdon-Pouvreau Pascale

Cadre de l'étude

Patrimoine industriel

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Nouvelle-Aquitaine - Service du Patrimoine et de l’Inventaire, site de Poitiers - 102, Grand'Rue - 86020 Poitiers - 05.49.36.30.07