Moulin à farine, puis usine d'apprêt des étoffes Delaveau ; actuellement atelier de menuiserie

Désignation

Dénomination de l'édifice

Moulin à farine, usine d'apprêt des étoffes

Appelation d'usage

Delaveau

Destination actuelle de l'édifice

Atelier de menuiserie

Titre courant

Moulin à farine, puis usine d'apprêt des étoffes Delaveau ; actuellement atelier de menuiserie

Localisation

Localisation

Poitou-Charentes 79 Châtillon-sur-Thouet

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Deux-Sèvres

Canton

Parthenay

Lieu-dit

Moulin-du-Rouget

Références cadastrales

1834 C3 303 à 305, 2003 AV 148, 149

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

Isolé

Nom du cours d'eau traversant ou bordant l'édifice

Le Thouet

Partie constituante non étudiée

Atelier de fabrication, chaufferie, cheminée d'usine, logement patronal, bief de dérivation

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

2e quart 19e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1847

Commentaires concernant la datation

Daté par source

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

L'ancien moulin à farine de Rouget est acheté par Louis-Joseph Blot, en 1821, en même temps que le moulin de Pompairin. Il est revendu à Genty Delaveau, marchand, qui le transforme en 1847 en usine d'apprêt des étoffes de drap fabriquées à Parthenay. L'énergie hydraulique étant insuffisante pour mouvoir les mécanismes, une machine à vapeur de 6 ch est installée. Dès 1861, l'établissement est racheté par Auguste Bardet, propriétaire de la filature de Pompairin. Il semble que toute activité cesse alors et les bâtiments deviennent des logements. Dans les années 1900, le site appartient à M. Lautier demeurant dans le Cher. La cheminée et la chaufferie sont toujours visibles sur le site, qui abrite aujourd'hui une menuiserie. Longtemps abandonné, le bief de dérivation a été déblayé en 1981 pour l'installation d'une nouvelle roue hydraulique, refaite en 1999 et en fonction actuellement.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Granite, moellon, enduit

Matériaux de la couverture

Tuile creuse

Description de l'élévation intérieure

Étage de soubassement, 1 étage carré, comble à surcroît

Typologie de couverture

Toit à longs pans, pignon couvert, croupe

Source de l'énergie utilisée par l'édifice

Énergie hydraulique, énergie thermique, produite sur place, roue hydraulique verticale

Commentaire descriptif de l'édifice

Tous les bâtiments sont en moellon de granit enduit et couverts en tuile creuse. La chaufferie et l'atelier de fabrication sont en rez-de-chaussée et comble en surcroît avec un toit à longs pans. Le logement patronal, à un étage de soubassement et un étage carré est doté d'un toit à croupes. La cheminée circulaire en brique d'environ 18 m de haut s'élève au-dessus d'une base quadrangulaire de 2 m de haut ; des pierres de taille en granit ornent sa partie haute.

Protection

Intérêt de l'édifice

À signaler

Eléments remarquables dans l'édifice

Cheminée d'usine

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2002

Date de rédaction de la notice

2002

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Moisdon-Pouvreau Pascale

Cadre de l'étude

Patrimoine industriel

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional de Poitou-Charentes - Service chargé de l'inventaire 102, Grand'Rue - BP 553 86020 Poitiers Cedex - 05.49.36.30.30