usine de chaux Vazon

Désignation

Dénomination

usine de chaux

Appellation et titre

Vazon

Titre courant

usine de chaux Vazon

Localisation

Localisation

Poitou-Charentes 79 Airvault

Aire d'étude

Deux-Sèvres

Canton

Airvault

Lieu-dit

la Fuye

Référence cadastrale

2002 AM 21, 26

Milieu d'implantation

isolé

Parties non étud

four industriel, bureau d'entreprise, logement d'ouvriers, magasin industriel, atelier de fabrication

Historique

Datation des campagnes principales de construction

3e quart 19e siècle, 4e quart 19e siècle, 2e quart 20e siècle

Datation en années

1870, 1873, 1887

Justification de la datation

daté par source, daté par travaux historiques

Justification de l'attribution

attribué par source

Commentaire historique

Le four à chaux est bâti en 1870 pour Eugène Vazon qui dépose un brevet pour sa conception ; il présente la particularité de posséder un réservoir de chauffe permettant une économie substantielle de combustible. Le four du Pont-de-Barroux (étudié) est construit sur le même plan, en 1872, pour le même propriétaire. L'usine a été installée à côté de la voie ferrée, par où arrivaient les wagons de charbon. En 1873, deux maisons et un bureau sont bâtis près du four ; de ces bâtiments ne subsiste sans doute aujourd'hui que l'une des maisons édifiées en haut de la butte. En 1887, un corps de bâtiment, abritant des écuries, un bureau pour le contremaître, des salles de stockage, un café et des logements d'ouvriers, est édifié contre le côté ouest du four. L'affaire reste aux mains d'Eugène Vazon jusqu'en 1921, année de son décès ; en 1923, son gendre, André Jaurand, prend la succession. En 1926, une bluterie est installée, avec un concasseur et un bluteur, pour l'expédition de la chaux en sacs. En raison de la crise économique des années 1930, de la concurrence du ciment et de la déclaration de la guerre, l'activité cesse en 1939. Les locaux, abandonnés depuis lors, ont été rachetés en 1992 et sont en cours de restauration.

Description

Matériau du gros-oeuvre et mise en oeuvre

calcaire, moellon, enduit

Matériau de la couverture

ardoise

Vaisseau et étage

4 étages carrés, étage de comble

Type et nature du couvrement

charpente en bois apparente, voûte en berceau plein-cintre

Type de la couverture

toit à longs pans, pignon couvert, appentis, croupe

Emplacement, forme et structure de l’escalier

escalier de distribution extérieur : escalier droit, en maçonnerie

Commentaire description

Tous les bâtiments sont en moellon de calcaire, couverts d'ardoise, avec des ouvertures à arc en plein cintre. Le massif du four a une hauteur de 20 m. Le four lui-même est constitué de deux cuves circulaires à la jonction desquelles, à environ 16 m de haut, se faisait l'introduction du charbon grâce à quatre petites ouvertures donnant sur une galerie annulaire. Cette galerie est éclairée par deux larges ouvertures en plein cintre. Couloirs et chambre à charbon sont voûtés en plein cintre et dotés d'un sol dallé. De plan irrégulier, le bâtiment, construit en 1887, possède quatre étages carrés ; à son extrémité nord, le toit à croupes du bureau du contremaître a été refait à l'identique en 1997. A l'intérieur, des salles voûtées servaient au conditionnement et au stockage de la chaux en sacs.

Etat de conservation

établissement industriel désaffecté, restauré

Protection

Intérêt de l'oeuvre

à signaler

Eléments remarquables

four industriel

Statut juridique

Statut de la propriété

propriété privée

Références documentaires

Date d'enquête

2002

Crédits

© Inventaire général

Date de rédaction de la notice

2002

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Moisdon-Pouvreau Pascale

Cadre de l'étude

patrimoine industriel

Dossier

dossier individuel

Dossier adresse

Conseil régional de Poitou-Charentes - Service chargé de l'inventaire 102, Grand'Rue - BP 553 86020 Poitiers Cedex - 05.49.36.30.30