Usine de chaux Jouneau

Désignation

Dénomination de l'édifice

Usine de chaux

Appelation d'usage

Jouneau

Titre courant

Usine de chaux Jouneau

Localisation

Localisation

Poitou-Charentes 79 Doux

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Deux-Sèvres

Canton

Thénezay

Lieu-dit

Mollets

Références cadastrales

2002 ZT 72

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

Isolé

Partie constituante non étudiée

Four industriel, atelier de fabrication, logement d'ouvriers

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

4e quart 19e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1882, 1888, 1891

Commentaires concernant la datation

Daté par source

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

Cette usine de chaux a été créée par Elie Jouneau en 1882. Les deux fours et une maison sont bâtis la même année. La maison initiale, formant deux logements d'ouvriers, est agrandie à deux reprises : en 1888 par un troisième logement et en 1891 par une remise ou un bureau. Le bâtiment abritant la bluterie a sans doute été construit un peu plus tard. Les pierres de chaux vives sont entraînées par un tapis roulant vers cet atelier équipé d'un concasseur et d'un bluteur permettant de livrer la chaux en sacs de jute plus facilement utilisables. L'établissement a cessé de fonctionner dans les années 1950. Les fours ont été bouchés, l'atelier est en ruines et les logements sont désaffectés.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Granite, moellon, enduit, pierre de taille

Matériaux de la couverture

Ciment amiante en couverture

Description de l'élévation intérieure

En rez-de-chaussée, comble à surcroît

Typologie du couvrement

Charpente en bois apparente

Partie d'élévation extérieure

Élévation à travées

Typologie de couverture

Toit à longs pans, pignon couvert

Commentaire descriptif de l'édifice

Les deux fours se présentent comme un massif dont seule la façade antérieure est maçonnée, formant un mur d'une douzaine de mètres de hauteur en moellon de calcaire avec une partie centrale en pierre de taille. Les deux gueules sont actuellement masquées par la végétation. Le haut du mur dépasse le coteau contre lequel les fours sont construits, d'une hauteur d'environ 4 m. Il est probable qu'un appentis, aujourd'hui disparu, ait autrefois protégé les gueulards. L'atelier de blutage, en moellon de calcaire, est entièrement ruiné. Les logements ont été construits en trois campagnes : le corps central abritant deux logements, puis une remise (ou bureau) du côté ouest et un autre logement à l'est. Tous sont en rez-de-chaussée et comble à surcroît avec un toit en ciment amiante.

État de conservation (normalisé)

Établissement industriel désaffecté

Protection

Intérêt de l'édifice

À signaler

Eléments remarquables dans l'édifice

Four industriel

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2002

Date de rédaction de la notice

2002

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Moisdon-Pouvreau Pascale

Cadre de l'étude

Patrimoine industriel

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional de Poitou-Charentes - Service chargé de l'inventaire 102, Grand'Rue - BP 553 86020 Poitiers Cedex - 05.49.36.30.30