Ferme

Désignation

Dénomination de l'édifice

Ferme

Titre courant

Ferme

Localisation

Localisation

Poitou-Charentes 79 Celles-sur-Belle

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Celles-sur-Belle

Lieu-dit

Le Bois-de-Verrines

Références cadastrales

1822 B 316, 1981 ZD 63

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

Isolé

Partie constituante non étudiée

Cour, grange, hangar agricole, remise, poulailler, four, buanderie, puits, cimetière

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

4e quart 19e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1884

Commentaires concernant la datation

Daté par source

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

En 1822, lors de l'établissement de l'ancien plan cadastral, le logement sur la parcelle B 316, appartenant à François Mérigeau à Maisonneuve, était imposé pour deux ouvertures. En 1882, cette parcelle appartenait à André Guérin, au Bois de Verrines (autre nom pour le même lieu-dit) et le logement était toujours imposé pour deux ouvertures. En 1887 les matrices cadastrales mentionnent une démolition et une augmentation de construction dont les travaux ont été terminés en 1884 ; le logement est désormais imposé pour huit ouvertures. D'après le propriétaire actuel, cette construction aurait été faite pour Alexandre Brillaud, encore propriétaire en 1911. En 1922, son gendre Charles Girard, pasteur à Thorigné, est mentionné comme propriétaire. Dans le quatrième quart du 19e siècle, l'ancienne buanderie a été transformée en cuisine, le four a été démoli, et les anciens toits, situés au sud-est du logis, ont été remplacés par un hangar métallique.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire, moellon, enduit

Matériaux de la couverture

Ardoise

Description de l'élévation intérieure

Sous-sol, rez-de-chaussée, 1 étage carré, étage de comble

Partie d'élévation extérieure

Élévation ordonnancée

Typologie de couverture

Toit à longs pans, croupe

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier intérieur : escalier droit, en maçonnerie

Commentaire descriptif de l'édifice

Le logis présente sa façade, à trois travées et porte centrale, sur le mur gouttereau nord-ouest. Les chaînes d'angle sont traitées en pilastres corniers et les quatre élévations sont sommées d'une corniche moulurée. Sur l'élévation antérieure, la porte d'entrée a un encadrement mouluré et est surmontée par un entablement ; les niveaux sont soulignés par un bandeau de niveau et deux bandeaux d'appui. L'étage de comble est éclairé par trois lucarnes sur la façade principale et une seule sur la façade postérieure. Le hangar qui prolonge la grange vers le sud repose sur quatre piles maçonnées carrées.

Technique du décor des immeubles par nature

Sculpture

Indexation iconographique normalisée

Ornement à forme géométrique ; rinceau ; ornement à forme architecturale ; pilastre ; ornement à forme végétale ; fleur

Description littéraire de l'iconographie

Les chaînes d'angle sont en forme de pilastre cornier. L'entablement au-dessus de la porte d'entrée est orné de rinceaux et d'une fleur à huit pétales.

Commentaires d'usage régional

Grange à façade en gouttereau.

Protection

Observations concernant la protection de l'édifice

Le logis daté 1883, au lieu-dit Bois-Renoux à Sainte-Blandine, présente les mêmes caractéristiques.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2002

Date de rédaction de la notice

2002

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Pon Charlotte, Liège Aurélie

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

1/6
Ferme
Ferme
© Inventaire général, ADAGP
Voir la notice image