Maison dite logis de la Boissière

Désignation

Dénomination de l'édifice

Maison

Titre courant

Maison dite logis de la Boissière

Localisation

Localisation

Poitou-Charentes 79 Celles-sur-Belle

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Celles-sur-Belle

Adresse de l'édifice

Limoges (avenue de)

Références cadastrales

1822 A 171, 1981 AD 216

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Partie constituante non étudiée

Remise, puits

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

17e siècle, 1er quart 19e siècle

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

L'origine de ce logis remonte au moins au 17e siècle. Seule la cave sous le logis principal, voûtée en arc brisé, est un vestige de cette période. Entre 1684 et 1841, il a été la propriété de la famille Matar, puis, par alliance matrimoniale, des Granier de Lillegrand, puis des Granier de Saint-Aubin. En 1822, le logement est imposé pour huit ouvertures correspondant vraisemblablement aux quatre baies de la façade sur rue, couvertes en arc segmentaire, indiquant probablement un remaniement de ces baies dans la seconde moitié du 18e siècle, et des quatre baies, couvertes en linteaux droits, de la façade latérale gauche du bâtiment, faisant partie de la partie englobant le logis principal. La cuisine située dans cette partie a conservé son dallage en pierres rectangulaires datant de cette époque. L'intérieur a été remanié.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire, moellon, enduit

Matériaux de la couverture

Tuile creuse

Description de l'élévation intérieure

Sous-sol, rez-de-chaussée, 1 étage carré

Partie d'élévation extérieure

Élévation à travées

Typologie de couverture

Toit à longs pans, croupe, appentis

Commentaire descriptif de l'édifice

Bâti sur un terrain en forte dénivellation, le logis principal présente sa façade, à deux travées, sur le mur gouttereau ; cette partie est couverte d'un toit à longs pans et croupe ; les baies de cette façade ont des linteaux délardés en arc segmentaire. La cave sous cette partie est voûtée en berceau brisé. Le logis principal a été agrandi par une construction englobant une partie de la façade postérieure et toute l'élévation latérale droite. Les baies de cette augmentation sont couvertes de linteaux droits. Dans la cuisine, située dans la partie ajoutée, adossée au logis primitif, le sol de dalles de pierre rectangulaires a été conservé.

Commentaires d'usage régional

Double en profondeur, petite largeur sur rue.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2002

Date de rédaction de la notice

2002

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Debelle Jacqueline, Liège Aurélie, Renaud Geneviève

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel