Temple de protestants

Désignation

Dénomination de l'édifice

Temple

Genre du destinataire

De protestants

Titre courant

Temple de protestants

Localisation

Localisation

Poitou-Charentes 79 Vitré

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Celles-sur-Belle

Références cadastrales

1949 A1 58

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En village

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

3e quart 19e siècle

Commentaires concernant la datation

Daté par source

Commentaires concernant l'attribution de l'édifice

Attribution par source

Description historique

En novembre 1863, Marie Magneron, veuve Dubreuil, donna un terrain à la commune de Vitré pour servir d'emplacement à la construction d'un temple, don autorisé par décret du 2 mars 1867. En janvier 1865, sur l'avis du Comité des inspecteurs généraux des édifices diocésains, un premier projet a été renvoyé à l'architecte en l'invitant à présenter une étude plus conforme aux lois de la stabilité. Après avoir demandé des modifications concernant la charpente d'un second projet, le Comité des inspecteurs généraux donnait un avis favorable à un secours de 4000 fr., promis en juin 1866 et ordonnancé en mai 1867. Entre-temps, le temple avait été bâti sur le terrain donné par Marie Magneron, veuve Dubreuil. Or, en février 1865, l'architecte François-Victor Vallet dressa un projet pour un temple à Verrines-sous-Celles. Pour une raison inconnue ce projet a été exécuté à Vitré, en tout cas pour la façade. Le projet présentait un chevet arrondi, mais sans doute pour des raisons de site, en forte dénivellation, le chevet sera plat et une tour d'escalier y sera accolée. En 1896, des réparations nécessaires à la voûte en plâtre, au dallage, aux peintures et enduits, ont reçues une subvention de 500 fr. Après la tempête de décembre 1999, la couverture en ardoise a été refaite en 2000 et la façade restaurée.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Calcaire, moellon, enduit

Matériaux de la couverture

Ardoise

Typologie de plan

Plan allongé

Typologie de couverture

Toit à longs pans, pignon découvert

Commentaire descriptif de l'édifice

L'édifice, de plan allongé, a sa façade sur le mur pignon. Cette façade se caractérise par deux contreforts plats de part et d'autre de la porte d'entrée en plein cintre, encadrée de colonnettes, et deux contreforts d'angle. Un grand oculus avec une rosace en métal a été percé au-dessus de la porte d'entrée entre deux hautes fenêtres en plein cintre et à glacis ; une autre baie, plus petite, en plein cintre est placée dans le pignon souligné par un couronnement mouluré et à denticules et sommé d'un clocheton. Les élévations latérales sont percées par trois baies cintrées. Une tour d'escalier hors oeuvre à pans coupés est accolée au chevet plat. A cause de la dénivellation du terrain, la sacristie et des salles de réunion ont été installées dans un sous sol aménagé couvrant environ la moitié de l'édifice.

Technique du décor des immeubles par nature

Sculpture

Indexation iconographique normalisée

Ornement à forme géométrique ; denticules ; ornement à forme architecturale ; colonne

Commentaires d'usage régional

Style néo-roman.

Protection

Référence aux objets conservés

IM79003453, IM79003452, IM79003451, IM79003450

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2001

Date de rédaction de la notice

2001

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Liège Aurélie, Pon Charlotte

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

1/11
Temple de protestants
Temple de protestants
© Inventaire général, ADAGP
Voir la notice image