maison de villégiature

Désignation

Dénomination

maison

Précision sur la dénomination

maison de villégiature

Titre courant

maison de villégiature

Localisation

Localisation

Ile-de-France 78 Andrésy

Aire d'étude

Andrésy

Adresse

Général-Leclerc (rue du ) 45

Référence cadastrale

1983 AO 492, 493, 9953

Milieu d'implantation

en ville

Parties non étud

jardin, cellier

Historique

Datation des campagnes principales de construction

2e quart 19e siècle, 4e quart 20e siècle

Auteurs de l'oeuvre

maître d'oeuvre inconnu

Commentaire historique

Selon les archives des propriétaires, une maison avec dépendances a été achetée en 1808 par Monsieur Paris, homme de loi à Paris à Monsieur Desmoulin de Charmes. la maison actuelle pourrait avoir été construite entre 1829 et 1838 par Monsieur et madame Lizeray qui la gardent peu de temps. La maison est achetée en 1847 par Guillaume Martin, fabricant de fleurs artificielles qui y ajoute un bâtiment dit "chalet" destiné à recevoir une salle de billard. La propriété est vendue en 1857 à Monsieur Fauvel, avocat. La maison, relativement modeste, à l'origine, comme les maison de campagne de cette époque, a été "embellie" au fil du temps notamment par l'adjonction à une date inconnue d'une tourelle

Description

Matériau du gros-oeuvre et mise en oeuvre

calcaire, moellon, enduit

Matériau de la couverture

tuile plate, ardoise

Vaisseau et étage

étage de soubassement, 1 étage carré, étage de comble

Type de la couverture

toit à longs pans, pignon couvert

Commentaire description

On distingue nettement deux parties : la partie droite, la plus ancienne, comportant un étage de soubassement et un escalier à marches formant limon qui pourrait dater des années 1840. Sous cet escalier, une descente de cave vers un berceau plein cintre qui s'étend sous la salle à manger. La partie gauche, composée d'un rez-de-chaussée et d'un étage. A la jonction entre les deux une tourelle, adjonction faite à une date inconnue, dans laquelle il y avait autrefois des cabinets d'aisance. Une belle cave en berceau sous l'aile latérale. Le tout a été unifié par un enduit, un toit unique et " anobli " par des pilastres aux angles. Le toit est à deux pans dissymétriques et on peut se demander si à l'origine ce n'était pas un toit en terrasse.

Statut juridique

Statut de la propriété

propriété privée

Références documentaires

Date d'enquête

2006

Crédits

© Région Ile-de-France - Inventaire général du patrimoine culturel

Date de rédaction de la notice

2006

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Bussière Roselyne

Cadre de l'étude

inventaire topographique

Dossier

dossier individuel

Dossier adresse

Conseil régional d'Ile-De-France - Service de l'Inventaire général du patrimoine culturel 115, rue du Bac 75007 Paris - 01.53.85.59.93