Maison dite chalet Sud

Désignation

Dénomination de l'édifice

Maison

Appelation d'usage

Chalet Sud

Titre courant

Maison dite chalet Sud

Localisation

Localisation

Auvergne-Rhône-Alpes ; Haute-Savoie (74) ; Morzine ; chemin des Ardoisières

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Rhône-Alpes

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Avoriaz

Canton

Biot (Le)

Lieu-dit

Dromonts (les)

Adresse de l'édifice

Ardoisières (chemin des)

Références cadastrales

2006 O1 196

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En écart

Nom de l'édifice

Secteur urbain concerté : quartier les Dromonts

Références de l'édifice de conservation

IA74000873

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

3e quart 20e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1966

Commentaires concernant la datation

Daté par source

Commentaires concernant l'attribution de l'édifice

Attribution par source

Personnalités liées à l'histoire de l'édifice

Delecroix Charles (commanditaire)

Description historique

Le chalet Sud est l'un des premiers chalets dessinés dans la station (lot n°44 du lotissement, 736 m2 de terrain, 197 m2 de plancher) pour Monsieur Charles Delecroix résidant à Vaucresson en Seine-et-Oise. Il est édifié le long du chemin des Ardoisières, sur le rebord abrupt du talus de la butte des Dromonts, offrant une vue exceptionnelle en direction du sud et de l'ouest. La conception est due à l'équipe d'architectes de l'Atelier d'Architecture d'Avoriaz. En 2001, Jacques Labro complète le chalet par la réalisation d'un porche d'entrée en bois formant un accès protégé par temps de neige.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Essentage de bardeaux

Matériaux de la couverture

Bois en couverture

Description de l'élévation intérieure

2 étages de soubassement, étage de comble

Typologie de couverture

Toit à deux pans

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier dans-oeuvre : escalier droit, en maçonnerie, escalier dans-oeuvre : escalier tournant à retours sans jour, en maçonnerie

Commentaire descriptif de l'édifice

Le plan se décompose en deux parties décalées entre elles d'un demi-niveau. Les travées sont toutes en éventail, trois travées (angles de 20°) à l'ouest, et une à l'est (angle de 20°). Le dispositif d'entrée (sas et hall) se développe dans la partie centrale de l'éventail, assurant ainsi la distribution de toutes les travées. Le chalet comprend trois niveaux. Au niveau supérieur, sous une charpente formée de portiques en bois lamellé collé tracés en arrondi, l'espace est libre, comprenant le séjour, prolongé d'une terrasse, aménagé sur deux niveaux décalés d'un demi étage, prolongé par le coin repas et par la cuisine cloisonnée. Une cheminée à double foyer, construite en brique et comparable à la cheminée de l'hôtel Dromonts, accompagne l'escalier arrondi formant le passage du séjour bas au séjour haut. La lumière pénètre dans cet espace sous toiture par de grands vitrages verticaux traités comme de grandes lucarnes ouvertes dans le versant sud de la charpente sous la charpente. Au niveau de l'entrée, le hall ouvre sur une chambre de plainpied et sur trois chambres disposées en éventail et accessibles par un demi escalier. Au niveau du rez-de-chaussée, décalées d'un demi niveau et en retrait par rapport à la façade sud, on trouve côte à côte une chambre et une salle de jeux chambre d'enfants. Les deux niveaux inférieurs sont en maçonnerie de béton armé recouverte de tuiles de bois. La partie supérieure est une charpente bois composée de plusieurs portiques en bois lamellé collé, dessinés en forme d'arc, formant une toiture aux courbes molles, enveloppant le chalet sous une protection faite de tuiles bois et de plaques de zinc. A l'est, la toiture enveloppe la partie salon, et les parois sont traitées en façade toiture, percées de châssis, réalisation comparable aux principes appliqués à la résidence les Mélèzes. A l'ouest, la toiture se redresse avec une paroi vitrée verticale ouverte sur la terrasse. La volumétrie intérieure alterne ainsi un espace soutenu par une charpente régulière aux courbes molles, qui expriment d'un côté un espace de repos en repli et de l'autre un espace de vie ouvert sur la lumière et le paysage. L'entrée a été prolongée d'un porche couvert réalisé en charpente en bois, assurant un raccordement protégé depuis la route, accessible en toutes saisons.

Commentaires d'usage régional

Chalet champignon polygonal, chalet individuel

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2006

Date de rédaction de la notice

2006

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Lyon-Caen Jean-François, Salomon-Pelen Catherine

Cadre de l'étude

Recensement du patrimoine des stations de sports d'hiver

Typologie du dossier

Sous-dossier

Adresse du dossier Inventaire

Région Auvergne-Rhône-Alpes - Centre de documentation du patrimoine - 59 boulevard Léon Jouhaux - CS 90706 – 63050 Clermont-Ferrand CEDEX 2 - 04.73.31.84.88

1/3
Maison dite chalet Sud
Maison dite chalet Sud
© Inventaire général du patrimoine culturel, Région Rhône-Alpes ; © Ecole d'architecture de Grenoble
Voir la notice image