Salle de spectacle et galerie marchande dites place Centrale

Désignation

Dénomination de l'édifice

Salle de spectacle, galerie marchande

Appelation d'usage

Place Centrale

Titre courant

Salle de spectacle et galerie marchande dites place Centrale

Localisation

Localisation

Auvergne-Rhône-Alpes ; Haute-Savoie (74) ; Morzine ; promenade du Festival ; rue des Traîneaux

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Rhône-Alpes

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Avoriaz

Canton

Biot (Le)

Lieu-dit

Crozats (les)

Adresse de l'édifice

Festival (promenade du) ; Traîneaux (rue des)

Références cadastrales

2006 O1 16, 17, 328

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En écart

Partie constituante non étudiée

Bureau d'entreprise, galerie marchande, salle de spectacle

Nom de l'édifice

Secteur urbain concerté : quartier les Crozats

Références de l'édifice de conservation

IA74000872

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

4e quart 20e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1982

Commentaires concernant la datation

Daté par source

Commentaires concernant l'attribution de l'édifice

Attribution par source

Personnalités liées à l'histoire de l'édifice

Brémond Gérard (commanditaire), commune de Morzine (commanditaire)

Description historique

L'opération "Place centrale" est conçue par Pierre et Vacances (Gérard Brémond) , en accord avec la mairie de Morzine, pour devenir le coeur de la station d'Avoriaz grâce à la réalisation d'équipements publics et commerciaux jusque-là absents. Le coeur de l'opération comporte un bâtiment public à vocation d'accueil (le Palais du Festival) comprenant une salle de 350 places, l'office de tourisme et des locaux permettant de réaliser une annexe de la mairie, tandis que de part et d'autre, les deux autres bâtiments sont aménagés en galeries marchandes. Le projet est étudié en 1982 dans son ensemble par Jacques Labro, qui le conçoit d'emblée comme un repère visuel pour la station tout en préservant les perspectives ouverte entre l'espace skié et l'espace habité du quartier des Crozats. Jacques Labro envisage dès le premier projet une succession d'espaces publics et commerciaux, alternant des espaces couverts et des espaces en plein air. Le premier projet prévoit de relier le Palais du Festival au pavillon aval de la galerie marchande, proposant deux bâtiments réunis autour d'une place circulaire bordée par des galeries couvertes et surmontée par une galerie supérieure reliant les deux édifices dans laquelle était prévue l'annexe de la mairie. Le second projet, étudié en 1984, dissocie le Palais du Festival de la galerie marchande, tout en délimitant une place haute traitée en deux parties aux orientations différentes, d'un côté le parvis public ouvert sur les commerces et l'office du tourisme, et de l'autre une cour protégée formant terrasse commerciale au pied du clocher et une place basse, la place centrale, vouée aux animations festives et commerciales en plein air. Cette opération témoigne par ailleurs du retour des principes originels d'architecture de la station, caractérisés notamment par une création attachée à chaque situation topographique et paysagère. L'opération "place centrale" offre à la vue de tous ce contraste entre l'approche nouvelle annoncée et les réalisations édifiées au cours de la décennie précédente au quartier des Crozats.

Description

Commentaire descriptif de l'édifice

L'opération "Place centrale" est implantée entre la promenade du Festival et la grenouillère au coeur de la station. Le projet suit la déclivité du terrain, avec une composition étagée en trois pavillons distincts : au centre le Palais du Festival comprenant une salle de 350 places, l'office du tourisme et l'annexe de la mairie de Morzine ; en contrebas, le pavillon aval de la galerie marchande comprenant plusieurs commerces de grandes dimensions et composé en contrepoint avec le Palais du Festival ; en partie supérieure, le pavillon amont de la galerie marchande aux dimensions plus modestes. Les volumétries sont de mêmes configurations, bâties sur des plans polygonaux avec tracés en éventail et toitures à facettes multiples. L'ensemble présente une silhouette équilibrée, marquée par une succession de rythmes différents, mais accordés sur la composition majeure du Palais du Festival. L'architecture de l'opération est en contraste avec les résidences alentours. La toiture s'apparente à une carapace, sorte de "toiture sculpture" qui protège avec discrétion et élégance les trois pavillons, tout en constituant le repère principal au coeur de la station.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune,propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2006

Date de rédaction de la notice

2006

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Lyon-Caen Jean-François, Salomon-Pelen Catherine

Cadre de l'étude

Recensement du patrimoine des stations de sports d'hiver

Typologie du dossier

Sous-dossier avec sous-dossier

Adresse du dossier Inventaire

Région Auvergne-Rhône-Alpes - Centre de documentation du patrimoine - 59 boulevard Léon Jouhaux - CS 90706 – 63050 Clermont-Ferrand CEDEX 2 - 04.73.31.84.88

1/13
Salle de spectacle et galerie marchande dites place Centrale
Salle de spectacle et galerie marchande dites place Centrale
© Inventaire général du patrimoine culturel, Région Rhône-Alpes ; © Ecole d'architecture de Grenoble
Voir la notice image