Maison dite chalet Love

Désignation

Dénomination de l'édifice

Maison

Appelation d'usage

Chalet Love

Titre courant

Maison dite chalet Love

Localisation

Localisation

Auvergne-Rhône-Alpes ; Haute-Savoie (74) ; Morzine ; chemin des Ardoisières

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Rhône-Alpes

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Avoriaz

Canton

Biot (Le)

Lieu-dit

Dromonts (les)

Adresse de l'édifice

Ardoisières (chemin des)

Références cadastrales

2006 O1 157

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En écart

Nom de l'édifice

Secteur urbain concerté : quartier les Dromonts

Références de l'édifice de conservation

IA74000873

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

3e quart 20e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1969

Commentaires concernant la datation

Daté par source

Commentaires concernant l'attribution de l'édifice

Attribution par source

Personnalités liées à l'histoire de l'édifice

Servan-Schreiber Jean-Louis (commanditaire)

Description historique

Le chalet Love est l'un des premiers chalets construit dans la station (lot n°43 du lotissement). Il est édifié le long du chemin des Ardoisières, sur le rebord abrupt du talus de la butte des Dromonts, offrant une vue exceptionnelle en direction du sud et de l'ouest. La conception est due à l'équipe d'architectes du Collectif Architecture mettant en application les principes du chalet champignon. Les contraintes du site guident une disposition plus complexe en décalant en demi niveaux les deux parties composant le chalet, le volume principal traité en quart de cercle et l'aile placée en éventail. Le chalet Love est construit pour l'industriel Jean-Louis Servan-Schreiber, alors patron de presse (208 m2 de plancher et 666 m2 de terrain).

Description

Matériaux du gros-œuvre

Essentage de bardeaux, essentage de planches, bossage

Matériaux de la couverture

Bois en couverture

Description de l'élévation intérieure

Étage de soubassement, rez-de-chaussée surélevé, 1 étage carré

Typologie de couverture

Toit polygonal

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier de distribution extérieur : escalier tournant, en maçonnerie, escalier dans-oeuvre : escalier tournant, en maçonnerie

Commentaire descriptif de l'édifice

Le chalet est composé de deux volumes associés l'un contre l'autre et décalés entre eux d'un demi-niveau. Au sud-est et à l'aval, le volume principal occupant la plus grande surface du chalet (séjour sous toiture et chambres en dessous sur deux niveaux) est dessiné sur un plan en quart de cercle, prolongé par une terrasse en belvédère sur la vallée. Au sud-ouest et à l'amont, une travée en éventail (30° d'angle) ouverte au sud et sur la vallée abrite la cuisine et la salle à manger, surmontées d'une chambre sous la toiture et superposées à une chambre au niveau bas. Ce décalage en plan dégage, entre les deux parties, le dispositif d'entrée avec le porche et l'escalier extérieur abrité, réalisé en maçonnerie de pierres. A l'intérieur, les circulations (couloirs et escaliers) circulaires tournent autour du foyer du plan, constitué par la rencontre du centre du demi-cercle et du contact avec l'autre partie. Cet espace délimite le bar placé entre la cuisine, la salle à manger et le séjour. Le séjour offre une totale transparence vers les panoramas lointains grâce aux trois faces vitrées et sa disposition sur le rebord du plateau, tandis que les banquettes disposées sur le pourtour concentrent l'animation au coeur de la pièce de vie. Dans la salle à manger, la table est entourée de trois baies vitrées continues, à la manière d'un bow-window, donnant le sentiment de manger dehors par tous les temps et à toutes les heures. Les deux niveaux inférieurs sont construits en maçonnerie de béton armé recouvert à l'extérieur de bardeaux ou de planches de bardage. Pour la partie circulaire, la charpente est composée de quatre demi fermes assemblées, chacune soulagée par un pilier en bois rond. Ils jalonnent les distributions circulaires, séparant le salon des autres espaces tout en libérant le volume sous toiture de pièces d'entrait encombrantes. Le toit est composé de trois versants assemblés par des arêtiers pour le séjour, prolongé d'un quatrième pour couvrir le porche d'entrée, tandis que la partie cuisine/salle à manger/chambres est recouverte d'une toiture à deux pans.

Commentaires d'usage régional

Chalet champignon polygonal, chalet individuel

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2006

Date de rédaction de la notice

2006

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Lyon-Caen Jean-François, Salomon-Pelen Catherine

Cadre de l'étude

Recensement du patrimoine des stations de sports d'hiver

Typologie du dossier

Sous-dossier

Adresse du dossier Inventaire

Région Auvergne-Rhône-Alpes - Centre de documentation du patrimoine - 59 boulevard Léon Jouhaux - CS 90706 – 63050 Clermont-Ferrand CEDEX 2 - 04.73.31.84.88

1/3
Maison dite chalet Love
Maison dite chalet Love
© Inventaire général du patrimoine culturel, Région Rhône-Alpes ; © Ecole d'architecture de Grenoble
Voir la notice image