Maison dite chalet Igloo

Désignation

Dénomination de l'édifice

Maison

Appelation d'usage

Chalet Igloo

Titre courant

Maison dite chalet Igloo

Localisation

Localisation

Auvergne-Rhône-Alpes ; Haute-Savoie (74) ; Morzine ; chemin de la Combe ; route des Rennes

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Rhône-Alpes

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Avoriaz

Canton

Biot (Le)

Lieu-dit

Dromonts (les)

Adresse de l'édifice

Combe (chemin de la) ; Rennes (route des)

Références cadastrales

2006 O1 177

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En écart

Nom de l'édifice

Secteur urbain concerté : quartier les Dromonts

Références de l'édifice de conservation

IA74000873

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

4e quart 20e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1983

Commentaires concernant la datation

Daté par source

Commentaires concernant l'attribution de l'édifice

Attribution par source

Personnalités liées à l'histoire de l'édifice

Baud Armand (commanditaire)

Description historique

Le chalet Igloo, conçu en 1983, permis de construire accordé en 1985, est construit en 1986 par Monsieur Armand Baud, exploitant de l'hôtel Igloo à Morzine, pour son fils Philippe Baud exploitant d'un cinéma à Morzine. Armand Baud avait déjà fait construire le chalet Asto en 1973 dans le même lotissement distribué par la route des Rennes. Jacques Labro propose un chalet compact (lot n° 54 du lotissement, 379 m2 de terrain, 100 m2 de plancher) dont la conception est issue d'une déclinaison du "chalet champignon". Situé à proximité de la grenouillère et en bordure d'une des voies les plus animées de la station, la partie inférieure du chalet, prévu en cave, a été aménagé en partie commerciale entraînant plusieurs modifications importantes.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Essentage de planches, crépi

Matériaux de la couverture

Bois en couverture, bardeau

Description de l'élévation intérieure

Étage de soubassement, rez-de-chaussée surélevé, 1 étage carré, étage de comble

Typologie de couverture

Toit polygonal, appentis

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier de distribution extérieur : escalier droit, en maçonnerie, escalier dans-oeuvre : escalier tournant à retours sans jour, en maçonnerie

Commentaire descriptif de l'édifice

Le chalet est de type chalet champignon, s'élevant sur trois niveaux et traité sobrement. Le volume est double, composé d'un socle maçonné sur deux niveaux surmontés d'une charpente enveloppante placée en encorbellement sur la partie inférieure. Le projet initial est en deux parties, accolées l'une à l'autre de part et d'autre d'un mur de refend. D'un côté le séjour aménagé avec mezzanine sur un plan en quart de cercle, de l'autre, décalés d'un demi niveau sur un plan rectangulaire, le coin cuisine et le coin repas sous toiture. Entre les deux, l'escalier à double volée réuni tous les espaces du chalet. L'entrée surélevée, ouverte et encastrée dans la construction, est reliée au sol par une passerelle de bois couverte par une charpente formant ensemble le porche d'entrée. Pour la partie circulaire, la charpente est composée de demi fermes couvertes par une toiture à trois versants assemblés par des arêtiers. Au nord-ouest, la paroi est placée en encorbellement et traitée comme une "façade toiture", orientant l'aménagement et l'éclairage du séjour pour une banquette circulaire. L'autre partie de la charpente est couverte par une toiture à un pan, adossée au volume principal. La construction est en maçonnerie de béton armé recouverte d'un bardage en planches de bois placées verticalement. La couverture est traitée en porte neige recouverte de tuiles de bois. Profitant de la situation à proximité du front de neige, le niveau de cave a été aménagé en commerce d'articles de sports. Dans le socle du chalet sur le côté nord, une devanture a été ouverte, prolongée par une terrasse maçonnée couverte d'un auvent en charpente bois, travaux modifiant totalement le caractère individuel et résidentiel de ce chalet champignon. Le projet est simplifié à la réalisation par la suppression du décalage d'un demi niveau entre les deux parties au profit de niveaux continus séparés d'un étage complet : niveau des chambres accessibles depuis l'entrée et au-dessus le niveau du séjour, repas, cuisine sous toiture sans galerie ni mezzanine au niveau supérieur. La volumétrie est modifiée en conséquence, proposant des décrochements semblables, mais plus simples.

Commentaires d'usage régional

Chalet champignon polygonal, chalet individuel

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2006

Date de rédaction de la notice

2006

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Lyon-Caen Jean-François, Salomon-Pelen Catherine

Cadre de l'étude

Recensement du patrimoine des stations de sports d'hiver

Typologie du dossier

Sous-dossier

Adresse du dossier Inventaire

Région Auvergne-Rhône-Alpes - Centre de documentation du patrimoine - 59 boulevard Léon Jouhaux - CS 90706 – 63050 Clermont-Ferrand CEDEX 2 - 04.73.31.84.88

1/4
Maison dite chalet Igloo
Maison dite chalet Igloo
© Inventaire général du patrimoine culturel, Région Rhône-Alpes ; © Ecole d'architecture de Grenoble
Voir la notice image