Maison dite chalet Armonia

Désignation

Dénomination de l'édifice

Maison

Appelation d'usage

Chalet Armonia

Titre courant

Maison dite chalet Armonia

Localisation

Localisation

Auvergne-Rhône-Alpes ; Haute-Savoie (74) ; Morzine ; route des Rennes

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Rhône-Alpes

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Avoriaz

Canton

Biot (Le)

Lieu-dit

Dromonts (les)

Adresse de l'édifice

Rennes (route des)

Références cadastrales

2006 O1 275

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En écart

Nom de l'édifice

Secteur urbain concerté : quartier les Dromonts

Références de l'édifice de conservation

IA74000873

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

4e quart 20e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1983

Commentaires concernant la datation

Daté par source

Commentaires concernant l'attribution de l'édifice

Attribution par source

Personnalités liées à l'histoire de l'édifice

Arnéodo Jean (commanditaire), Pierre et Vacances (commanditaire)

Description historique

Le chalet Armonia est l'un des derniers chalets construit le long de la route des Rennes (lot n°79 du lotissement) , en limite du versant arrière de la butte des Dromonts et de la Place centrale, situant le chalet au coeur de la station. Le Chalet Armonia est construit pour Jean Arnéodo pour le compte de Pierre et Vacances en 1992, sur des plans dessinés par Claude Marullaz. Il s'éloigne des projets précédents esquissés entre 1983 et 1987 par Jacques Labro pour l'avocate Elvire Marchandise-Franquet et son frère Xavier directeur de société à Paris qui vendent leur lot quelques années plus tard sans avoir rien construit. Les deux esquisses de Jacques Labro reposent sur un parti pris en éventail et en élévation, composé de deux parties scindées dans la longueur du chalet et couvertes chacune par une toiture enveloppante.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Essentage de planches, crépi

Matériaux de la couverture

Bois en couverture

Description de l'élévation intérieure

Sous-sol, étage de soubassement, rez-de-chaussée surélevé, étage de comble

Typologie de couverture

Toit à deux pans

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier dans-oeuvre : escalier tournant à retours sans jour, en maçonnerie

Commentaire descriptif de l'édifice

Le chalet est un "chalet champignon", construit en limite ouest du quartier des chalets, aménagé le long de la route des Rennes. La conception du projet est contrainte par les abords déjà construits et la recherche d'échappées visuelles depuis les espaces intérieurs vers des repères lointains. La parcelle étroite placée entre le chalet Asto à l'est et le chalet Givrine à l'ouest impose un parti pris en longueur et en élévation et le choix d'une implantation dégageant le côté le mieux exposé à la vue. La proximité avec la résidence le Sassafras conduit à étudier des ouvertures dans des directions variées, y compris au nord vers le cour de la station. La construction, composée en deux parties décalées d'un demi niveau, reposant sur un socle partiellement encastré dans le terrain, s'élève sur trois niveaux. Le plan est tracé sur la base d'un rectangle proche du carré de 7, 50 x 8, 00 m de côté pour le niveau du sous-sol. Les étages sont agrandis par des encorbellements adaptés à chaque pièce à la géométrie rectangulaire, à l'exception du séjour traité par un plan en quart de cercle. La distribution verticale est réalisée par une cage d'escalier fermée à deux volées. Le rez-de-chaussée, traité en retrait et formant socle de la construction, est composé d'un porche couvert par la terrasse de la cuisine placée à l'étage supérieur. Il se prolonge par l'entrée, les espaces de rangement et trois chambres. À l'étage, le séjour, placé au nord et aménagé en partie sous toiture, bénéficie d'une orientation à 180° avec une vue circulaire du Palais du Festival jusqu'à la Falaise, tandis que la cuisine et le coin repas sont placés au sud avec une terrasse. Au-dessus, deux chambres sont aménagées sous toiture. Bien que le plan soit régulier, la volumétrie présente une silhouette fragmentée obtenue par des décrochements systématiques pour chaque espace et des percements variés. La construction est en maçonnerie de béton armé recouverte d'un bardage vertical et horizontal. La toiture est mixte, en béton armé, recouverte d'un porte neige en planches de bois et en charpente bois, recouverte de tuiles de bois pour la partie séjour.

Commentaires d'usage régional

Chalet champignon polygonal, chalet individuel

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2006

Date de rédaction de la notice

2008

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Lyon-Caen Jean-François, Salomon-Pelen Catherine

Cadre de l'étude

Recensement du patrimoine des stations de sports d'hiver

Typologie du dossier

Sous-dossier

Adresse du dossier Inventaire

Région Auvergne-Rhône-Alpes - Centre de documentation du patrimoine - 59 boulevard Léon Jouhaux - CS 90706 – 63050 Clermont-Ferrand CEDEX 2 - 04.73.31.84.88

1/39
Maison dite chalet Armonia
Maison dite chalet Armonia
© Inventaire général du patrimoine culturel, Région Rhône-Alpes ; © Ecole d'architecture de Grenoble
Voir la notice image