Ville de Montceau-les-Mines (paysages du canal du Centre)

Désignation

Dénomination de l'édifice

Ville

Titre courant

Ville de Montceau-les-Mines (paysages du canal du Centre)

Localisation

Localisation

Bourgogne-Franche-Comté ; Saône-et-Loire (71) ; Montceau-les-Mines

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Bourgogne

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Bourgogne

Lieu-dit

Bief 10 du versant Loire-Océan ; bief 09 du versant Loire-Océan

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Nom du cours d'eau traversant ou bordant l'édifice

Canal du Centre

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

2e moitié 19e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1856

Commentaires concernant la datation

Daté par source

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

La ville de Montceau-les-Mines présente un exemple exceptionnel de développement urbain lié au canal du Centre. Des plans du linéaire du canal (plan du canal du Centre et de ses dépendances, extrait en 1858 des minutes cadastrales levées en 1819 et 1835, VNF, direction territoriale Centre-Bourgogne, subdivision de Montceau-les-Mines) indiquent le lieu-dit le Montceau, de part et d'autre du canal du Centre, dont seuls deux sites sont alors construits. D'une part, sur la rive gauche, en amont du site 09 du versant Loire/Océan, se trouvent les bâtiments de la Ferme du Montceau, devenue école des Filles, dite école de l'hôpital de la 9ème écluse, d'autre part, plus en aval, dans le bief 10, quelques constructions mitoyennes en bordure du canal, de petites habitations auxquelles correspondent des jardins en minces bandes parallèles. Les archives permettent de reconstituer l'évolution de cette ville, créée sous l'impulsion des mines de Blanzy et du canal. L'exploitation des mines du bassin de Blanzy remonte à 1769. Elle prospère pendant une douzaine d'années avant d'être achetée par la société Périer, Bettinger et Cie, alors propriétaire des hauts fourneaux de Montcenis au village du Creusot. Ayant essuyé de nombreuses difficultés durant la Révolution française, cette société est renflouée par un banquier de Châlon-sur-Saône, Jean-François Chagot, qui se rend adjudicataire de la fonderie en 1818. Après sa mort, ses fils cèdent leurs parts en 1826 à Manby, Wilson et Cie, à l'exclusion des mines de Blanzy qu'ils se réservent. Jules Chagot fonde en 1833 la Compagnie des mines de Blanzy, qui prend en 1856 la raison sociale Jules Chagot et Cie. En 1900 seulement, la Compagnie est transformée en Société anonyme des Mines de Blanzy. En dehors de leurs activités industrielles, la famille Chagot s'investit dans le gouvernement de la commune de Montceau-les-Mines. Officiellement fondée le 24 juin 1856, elle est très vite assimilée à «Chagot-ville». En effet, deux pouvoirs se trouvent réunis entre les mains d'un seul homme, Léonce Chagot : le pouvoir économique (il est directeur général de la Compagnie des mines depuis 1846) et le pouvoir politique local (il est maire de Montceau de 1856 à janvier 1878). Ce n'est qu'en 1878 que ces deux pouvoirs se distinguent avec la défaite de Léonce Chagot aux élections municipales. Si la mine est fermée aujourd'hui, les bâtiments ont été disposés en respectant la division matérialisée par le canal entre rive gauche destinée aux services et habitations et rive droite réservée à l'industrie. Ce n'est qu'au cours du 20e siècle que les implantations commencent à se mélanger, avec certaines industries occupant des parcelles non urbanisée en aval de la ville rive gauche. A la fin du 20e siècle et au début du 21e siècle, avec la déprise industrielle, la municipalité a réinvesti les bâtiments des Mines et leur a donné une nouvelle vocation, de service public, en créant également des logements en lieu et place des ateliers rive droite.

Description

Commentaire descriptif de l'édifice

Le canal traverse la ville et organise autour de lui les différentes parties de la ville, reliées par plusieurs ponts, tous différents. La partie industrielle est sur la rive droite, avec tous les bâtiments liés aux mines, la centrale Lucy II et III, le lavoir des Chavannes... Rive gauche, se trouvent logements et commerces. Mais des industries s'y sont également installées, surtout en bordure de canal. La mairie est face au port, dont elle est séparée par une place, et face aux Ateliers du Jour, ancien siège des Mines de Blanzy, situé sur la rive droite.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété publique,propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2012

Date de rédaction de la notice

2012

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Lestienne Cécile, Malherbe Virginie, Lallement Aurélie

Cadre de l'étude

Enquête thématique régionale (canaux de Bourgogne)

Typologie du dossier

Dossier avec sous-dossier

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional de Bourgogne - Service Patrimoine et Inventaire 17, bd de la Trémouille BP 23502 - 21035 Dijon cedex - 03.80.44.40.55

1/4
ville de Montceau-les-Mines (paysages du canal du Centre)
ville de Montceau-les-Mines (paysages du canal du Centre)
© Région Bourgogne - Inventaire général
Voir la notice image