Réservoir de Montaubry ; lac de Montaubry (canal du Centre)

Désignation

Dénomination de l'édifice

Réservoir

Titre courant

Réservoir de Montaubry ; lac de Montaubry (canal du Centre)

Localisation

Localisation

Bourgogne-Franche-Comté ; Saône-et-Loire (71) ; Saint-Julien-sur-Dheune

Précision sur la localisation

Oeuvre située en partie sur les communes : Breuil (Le), Ecuisses ; Anciennement région de : Bourgogne

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Bourgogne

Lieu-dit

Bief 09 du versant Saône-Méditerranée

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

Isolé

Nom du cours d'eau traversant ou bordant l'édifice

Canal du Centre

Partie constituante non étudiée

Digue, déversoir de fond, déversoir de superficie, maison, rigole, ouvrage lié à l'alimentation en eau

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

2e quart 19e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1858

Commentaires concernant la datation

Daté par source

Commentaires concernant l'attribution de l'édifice

Attribution par source

Description historique

Un avant-projet pour le réservoir de Montaubry est établi en 1858 par l'ingénieur ordinaire Sciama, Duverger étant ingénieur en chef. Il s'agit de diminuer le temps de chômage du canal du Centre en améliorant l'alimentation en eau. Un premier étang, celui de Villeneuve, est alors ensablé et ne présente pas les garanties suffisantes. Le projet est ainsi décrit dans l'avis officiel d'enquête publique : "établissement, dans la vallée de Montaubry, d'un réservoir avec rigole d'amenée des eaux aboutissant à une retenue construite dans le lit de la Dheune, près de la 15e écluse méditerranée et avec rigole de communication entre la retenue de la Dheune et la prise d'eau de la 25e écluse méditerranée." Un autre réservoir est prévu dans un premier projet à Perreuil, ainsi qu'une rigole longeant la rive gauche du canal pour alimenter directement la prise d'eau de la XXVe écluse. Le réservoir de Perreuil est abandonné dans l'avant projet (du 9 août 1858) car devenu inutile face aux 5 000 000 de m3 d'eau promis par Montaubry. Une étude pour une rigole alimentaire est menée en 1876 (Archives départementales de Saône-et-Loire, 3S 22 et Archives nationales, F14 6878).

Description

Commentaire descriptif de l'édifice

L'eau est retenue par une digue comportant une tour de prise d'eau, un évacuateur de crue en béton, à droite. 4, 4 millions de m3 sont retenus pour une hauteur d'eau de 15, 26 m et 99 ha. Une seule rigole s'échappe de la digue. Toutes les infrastructures techniques sont modernes. Une maison (ancienne maison de garde du barrage ?) a été édifiée à l'entrée de la digue, elle sert actuellement de restaurant. L'environnement du réservoir est complètement boisé, avec seulement quelques constructions à usage de villégiature. Une plage permet des activités nautiques.

Commentaires d'usage régional

Maison atypique.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété publique

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2012

Date de rédaction de la notice

2012

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Lestienne Cécile, Malherbe Virginie, Lallement Aurélie

Cadre de l'étude

Enquête thématique régionale (canaux de Bourgogne)

Typologie du dossier

Dossier avec sous-dossier

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional de Bourgogne - Service Patrimoine et Inventaire
17, bd de la Trémouille BP 23502 - 21035 Dijon cedex - 03.80.44.40.55

1/3
réservoir de Montaubry ; lac de Montaubry (canal du Centre)
réservoir de Montaubry ; lac de Montaubry (canal du Centre)
© Région Bourgogne - Inventaire général
Voir la notice image