Bief ; tranchée de Chagny (canal du Centre)

Désignation

Dénomination de l'édifice

Bief

Titre courant

Bief ; tranchée de Chagny (canal du Centre)

Localisation

Localisation

Bourgogne-Franche-Comté ; Saône-et-Loire (71) ; Chagny

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Bourgogne

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Bourgogne

Lieu-dit

Bief 24 du versant Saône-Méditerranée

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

Isolé

Nom du cours d'eau traversant ou bordant l'édifice

Canal du Centre

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

4e quart 18e siècle

Commentaires concernant l'attribution de l'édifice

Attribution par source

Description historique

Le choix de passer en tranchée à Chagny est expliqué par Gauthey (In : Mémoires sur les canaux de navigation et particulièrement sur le canal du Centre, publiés par Navier, Editions Firmin-Didot, Paris, 1816, p. 195) pour des raisons complexes qui allient les raisons économiques (ne pas faire tort au commerce), techniques (ne pas trop allonger le chemin ou le compliquer) et financières (ne pas alourdir trop le coût des ouvrages). Voici comment est décrite la tranchée de Chagny dans l'Appendice aux Mémoires (p. 387) : "[...] la grande tranchée pour le passage du seuil de Chagny, dont la longueur totale est de 1800 mètres, et la plus grande profondeur de 12,34 mètres. Dans la presque totalité de la tranchée, la largeur du canal est réduite à 5,20 mètres au fond. Il y a une gare au milieu de la longueur. Les talus sont revêtus dans quelques parties par des murs en pierre sèche, dont les parements sont maçonnés sur 32 centimètres d'épaisseur : ces murs, sur 6,95 mètres de hauteur, ont 1,46 mètre d'épaisseur au sommet, et 3,25 mètres à la base. Dans d'autres parties, les murs de revêtement sont en maçonnerie : ils ont alors 77 centimètres d'épaisseur au sommet, 2,39 mètres à la base, et sont garnis par derrière jusqu'à 5,82 mètres de hauteur, par trois rangs d'arcades de 3,25 mètres d'ouverture, dont les piédroits ont 1,3 mètre de largeur et 97 centimètres de saillie sur le mur auquel ils sont adossés. Au-dessus des murs est une berme de 7,8 mètres de largeur, après laquelle le terrain est coupé sur un talus de 1 1/2. Il y a ensuite, au niveau naturel du terrain, une seconde berme de 5,85 mètres, au-dessus de laquelle s'élèvent les remblais. Les murs finissent à 120 mètres avant l'écluse de la Tranchée." Les archives précisent qu'un couronnement en pierre de taille est établi sur le mur de la tranchée entre 1860 et 1865, et qu'elle est élargie entre 1864 et 1882. Il s'agit de l'"élargir à 10 m, en conservant le mur de gauche, le mur de droite serait remplacé par 2 murs séparés par une banquette de halage de 3 m de largeur et dont celui du bas serait couronné à 3 m 20 au-dessus du plafond. Les talus de déblai seraient réglés à 45°, ils s'étendront un peu en dehors du sommet du talus actuel." (Archives départementales de Saône-et-Loire, 3S 17 et Archives nationales, F 14 5879). Les indications données dans les rapports des ingénieurs (Rapport du 17 juillet 1867, Archives nationales, F 14 5879) : "[...] les bateaux qui traversent la tranchée de Chagny dépassent moyennement le nombre de 5000 par an. »

Description

Commentaire descriptif de l'édifice

Tranchée qui va du port de Chagny au site d'écluse 24. Le couvert végétal tout autour dissimule d'anciennes carrières.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété publique

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2012

Date de rédaction de la notice

2012

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Lestienne Cécile, Malherbe Virginie, Lallement Aurélie

Cadre de l'étude

Enquête thématique régionale (canaux de Bourgogne)

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional de Bourgogne - Service Patrimoine et Inventaire 17, bd de la Trémouille BP 23502 - 21035 Dijon cedex - 03.80.44.40.55

1/2
ouvrage d'art ; tranchée de Chagny (canal du Centre)
ouvrage d'art ; tranchée de Chagny (canal du Centre)
© Région Bourgogne - Inventaire général
Voir la notice image