Rigole régulatrice de Rully ; rigole de la Thalie (canal du Centre)

Désignation

Dénomination de l'édifice

Rigole

Titre courant

Rigole régulatrice de Rully ; rigole de la Thalie (canal du Centre)

Localisation

Localisation

Bourgogne-Franche-Comté ; Saône-et-Loire (71) ; Chagny

Précision sur la localisation

Oeuvre située en partie sur la commune : Rully ; Anciennement région de : Bourgogne

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Bourgogne

Lieu-dit

Bief 24 du versant Saône-Méditerranée ; bief 25 du versant Saône-Méditerranée ; bief 26 du versant Saône-Méditerranée ; bief 27 du versant Saône-Méditerranée

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

Isolé

Nom du cours d'eau traversant ou bordant l'édifice

Canal du Centre ; Thalie (la)

Partie constituante non étudiée

Déversoir de superficie

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

4e quart 19e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1888

Commentaires concernant la datation

Daté par source

Commentaires concernant l'attribution de l'édifice

Attribution par source

Description historique

Dès 1862, pour améliorer l'alimentation en eau des biefs courts après la tranchée de Chagny, impraticables très vite, on envisage la prolongation de la rigole de la Thalie (Archives nationales, F14 6879 et Archives départementales de Saône-et-Loire, 1695W). Ce projet est rejeté car les riverains s'y opposent. La rigole est faite sous forme de rigole régulatrice des biefs par l'ingénieur Fontaine lors du passage du canal au gabarit Freycinet (Fontaine, Annales des Ponts-et-Chaussées, Les écluses à grande chute du canal du Centre, 1892).

Description

Commentaire descriptif de l'édifice

A. Fontaine décrit précisément cette rigole dans l'article sur les écluses de grande chute. "La rigole régulatrice de Rully a une longueur de 2384 mètres. Son profil en travers normal présente 1 mètre de largeur au plafond et 1,40 mètre de hauteur verticale au-dessus de ce plafond, avec talus inclinés à 2 degrés de base pour 1 de hauteur. Dans quelques parties où les bords du canal sont couverts de constructions, la rigole a été établie en passages rétrécis. Une partie est à ciel ouvert ; la largeur de la cuvette au plafond est alors réduite à 0 m 80, et les talus sont remplacés par des murs inclinés au 1/5e. Sur d'autres points, les passages ont dû être voûtés ; ils ont 1 mètre de largeur au plafond, entre deux piédroits verticaux. La prise d'eau de la rigole dans le canal se fait par un mur déversoir de 6 mètres de longueur et par une vanne de 1 m 60 de largeur, établie au milieu de ce mur, descendue jusqu'au fond de ce bief et manoeuvré par un cric. Le déversoir, couronné à 0 m 15 en contrebas de la tenue normale du bief, est complété par de petites hausses mobiles, qui permettent de régler facilement le débit jeté dans la rigole. Les hausses s'engagent entre les ailes de supports verticaux, de 0 m 30 de hauteur, scellés dans la plate-bande, et formés de deux fers U accolés. Une passerelle en fer, sur le pertuis, maintient la continuité du halage. [...] Dans ces conditions, le débit maximum de la rigole peut être de deux mètres cubes par seconde. [...] La rigole débouche dans le canal, à l'aval du dernier bief court, par un aqueduc de 2 mètres de largeur et de 3 m 20 de hauteur sous clef."

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété publique

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2012

Date de rédaction de la notice

2012

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Lestienne Cécile, Malherbe Virginie, Lallement Aurélie

Cadre de l'étude

Enquête thématique régionale (canaux de Bourgogne)

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional de Bourgogne - Service Patrimoine et Inventaire
17, bd de la Trémouille BP 23502 - 21035 Dijon cedex - 03.80.44.40.55