Filature de coton dite filature de Demangevelle

Désignation

Dénomination de l'édifice

Filature

Précision sur la dénomination de l'édifice - hors lexique

Filature de coton

Appelation d'usage

Filature de Demangevelle

Titre courant

Filature de coton dite filature de Demangevelle

Localisation

Localisation

Franche-Comté ; Haute-Saône (70) ; Demangevelle ; 1 rue de la Gare

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Haute-Saône

Canton

Jussey

Lieu-dit

Bois de la Fourmi

Adresse de l'édifice

Gare (rue de la) 1

Références cadastrales

2008 B 168 à 179, 181 à 189, 193, 198 à 200, 203, 209, 305, 326 à 346, 355 à 359, 361 à 370, 2008 A 130, 600 à 606

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En écart

Partie constituante non étudiée

Atelier de fabrication, atelier de conditionnement, bureau d'entreprise, magasin industriel, entrepôt industriel, salle des machines, chaufferie, cheminée d'usine, château d'eau, école, cantine, garderie d'enfants, salle de spectacle, cité ouvrière, logement patronal, kiosque, magasin coopératif

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

1er quart 20e siècle, 2e quart 20e siècle, 3e quart 20e siècle

Commentaires concernant la datation

Daté par source, daté par tradition orale, daté par travaux historiques

Auteur de l'édifice

Ehret et Collot (entrepreneur)

Commentaires concernant l'attribution de l'édifice

Attribution par source

Description historique

La filature a été édifiée en 1911-1913 par l'entreprise de travaux publics Ehret et Collot (Remiremont, 88) pour le compte de l'industriel vosgien Pierre Mangin. L'usine produit des filés de coton d'Amérique de qualité supérieure, auxquels elle ajoute dans les années 1920 les filés de coton jumel peigné et cardé. Elle participe à l'effort de guerre et fabrique pendant le premier conflit mondial des obus et des carburateurs d'avions. A l'issue du conflit, Pierre Mangin décide d'accroître la capacité de production et fait construire entre 1923 et 1926 une seconde filature à l'ouest de l'établissement originel. Les bâtiments s'étendent sur 25 000 m², presque exclusivement couverts de sheds. L'industriel dote son usine d'une cité ouvrière et de divers équipements sociaux (garderie-crèche, école ménagère, kiosque, cantine) , qu'il fait construire à l'est de la filature. Une salle de spectacle, édifiée au centre du village, est inaugurée en 1924. L'usine cesse son activité au début de l'année 1942, faute de combustible et de matières premières, et est réquisitionnée par l'armée allemande pour servir d'entrepôt. La filature de 1911 est complètement détruite par un incendie à la fin de l'année 1944. Cet atelier est reconstruit entre 1951 et 1955 au titre des dommages de guerre, pour un équipement de 9000 broches. Cette nouvelle unité est portée à 14 000 broches en 1959, alors que l'atelier de 1923 est modernisé et doté de 15 000 broches en 1957. En 1998, la production atteint 7200 t. En 2007, la filature traite le coton, importé principalement d'Asie centrale, et la viscose, achetée en Autriche et en Allemagne, et fournit les tissages et l'industrie de la confection (bonneterie, literie, ameublement). L'usine a fermé ses portes en juin 2008. La salle de spectacle, revendue à la commune, a été inscrite à l'Inventaire supplémentaire des Monuments historiques en 2003. A sa fondation, l'usine totalise 42 000 broches, du fabricant anglais Dobson. Elle est équipée de 4 chaudières semi-tubulaires horizontales à 2 bouilleurs Scheidecker et Kohl (Lure-Thann) , et d'un réchauffeur Green (Wakefield). La seconde filature est pourvue en 1924 d'une chaudière tubulaire (Scheidecker et Kohl) , d'une chaudière horizontale Burghardt frères (Mulhouse, 68) et de 2 chaudières cylindriques (Cie des Forges d'Audincourt, 25) , pour mettre en jeu 23 000 broches de marque SACM. En 1961, les deux filatures renferment respectivement 36 et 28 continus à filer SACM, renouvelés après la Seconde Guerre, équipés d'environ 28 000 broches. Les deux unités sont regroupées à partir de 1964. Les machines à vapeur ont été démantelées en 1971. En 1972, le matériel de grosse préparation est remplacé par des lignes Rieter, travaillant en continu la balle de coton jusqu'au ruban d'étirage. L'établissement totalise 20 000 broches en 1974. Entre 1977 et 1980, les métiers à filer "continus" sont progressivement remplacés par des métiers open-end BD d'origine tchèque. A partir de 1981, la société acquiert des métiers open-end allemands de marque Schlafhorst. En 1988, la filature totalise 12 unités représentant 4800 rotors. En 2007, l'appareil de production compte 4064 têtes de filage sur des métiers open-end, datant des années 1990. La filature emploie 230 ouvriers en 1913, 250 personnes en 1961, et 59 en 2007. La société coopérative de consommation du personnel de la filature, fondée en 1920, compte 127 sociétaires en 1927 et 152 en 1936.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Moellon, calcaire, enduit, béton, béton armé, parpaing de béton

Matériaux de la couverture

Tuile mécanique, béton en couverture, verre en couverture

Description de l'élévation intérieure

Rez-de-chaussée surélevé, 2 étages carrés, étage en surcroît

Typologie du couvrement

Charpente en bois apparente, charpente métallique apparente, voûte en berceau segmentaire

Typologie de couverture

Toit à longs pans, shed, croupe

Source de l'énergie utilisée par l'édifice

Énergie thermique, produite sur place, énergie électrique, achetée

Commentaire descriptif de l'édifice

Site industriel desservi par la branche sud du canal de l'Est et par un embranchement ferroviaire particulier. Les ateliers de fabrication, magasins et entrepôts industriels, sont bâtis en rez-de-chaussée. L'atelier de 1923-1926 est construit en moellon de calcaire enduit et couvert de sheds. Celui de 1951-1955 est à structure en béton armé, couvert de voûtes de béton en berceau segmentaire. Le bâtiment des bureaux comprend un étage carré et un étage en surcroît. L'entrepôt industriel (réception des balles de coton) , couvert de toits à longs pans, possède une charpente métallique. Le château d'eau est construit en béton armé. Le bâtiment abritant la cantine et le magasin coopératif est en moellon de calcaire enduit, à un étage carré, couvert d'un toit à longs pans en tuile mécanique. La crèche possède deux étages carrés et est couverte d'un toit à croupes. L'école ménagère, reconvertie en logement, possède un rez-de-chaussée surélevé et un étage carré, couverte d'un toit à croupes. La cité ouvrière comprend 13 maisons, abritant chacune 4 appartements, portant les lettres de A à N. Elles sont pourvues d'entrées indépendantes, soit sur la façade antérieure, soit par des escaliers situés sur les pignons. Vraisemblablement construites en moellon de calcaire enduit, elles sont pourvues d'un étage carré et couvertes d'un toit à longs pans. Trois d'entre elles sont situées au coeur du village.

État de conservation (normalisé)

Établissement industriel désaffecté

Protection

Date et niveau de protection de l'édifice

2003/12/01 : inscrit MH

Précision sur la protection de l'édifice

L'ancienne salle des fêtes en totalité, y compris le décor (cad. ZB 82) : inscription par arrêté du 1er décembre 2003

Intérêt de l'édifice

À signaler

Eléments remarquables dans l'édifice

Salle de spectacle

Observations concernant la protection de l'édifice

Construite au coeur du village, la salle de spectacle est un simple bâtiment rectangulaire abritant une grande salle, une tribune au-dessus de l'entrée, et une scène de théâtre fermée par un rideau peint. Deux ensembles de décors peints sur toiles ainsi que les mécanismes pour leur manutention sont encore sur place.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée,propriété de la commune

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2009

Date de rédaction de la notice

2009

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Favereaux Raphaël

Cadre de l'étude

Patrimoine industriel

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Franche-Comté - Direction de l'Inventaire du patrimoine 4, square Castan 25031 Besançon Cedex - 03.63.64.20.00

1/55
filature de coton dite filature de Demangevelle
filature de coton dite filature de Demangevelle
© Région Franche-Comté, Inventaire du patrimoine, 2009
Voir la notice image