Usine de boyauderie dite l'industrie du boyau (SA) Babolat, Maillot et Ets Wit réunis fabrique de cordes harmoniques

Désignation

Dénomination de l'édifice

Usine de boyauderie, corderie

Titre courant

Usine de boyauderie dite l'industrie du boyau (SA) Babolat, Maillot et Ets Wit réunis fabrique de cordes harmoniques

Localisation

Localisation

Auvergne-Rhône-Alpes ; Rhône (69) ; Lyon 7e arrondissement ; 93, 95 rue Bollier ; 97 impasse des Cures

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Rhône-Alpes

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Lyon

Canton

Lyon

Lieu-dit

Gerland

Adresse de l'édifice

Bollier (rue) 93, 95 ; Cures (impasse des) 97

Références cadastrales

1999 BS 17

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Partie constituante non étudiée

Atelier de fabrication

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

3e quart 19e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1873

Commentaires concernant la datation

Daté par source

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

Leader incontesté du cordage de tennis, l'entreprise Babolat existe à Lyon depuis plus de 125 ans. Les origines de la firme remonte au début du XIXe siècle avec Jean-François Monnier qui en association avec un artisan italien, Savaresse, établi à Lyon depuis 1809, s'associent pour créer un atelier de fabrication de cordes de lutherie. A partir de 1848, il continue seul dans un atelier quai de la pêcherie, où il travaille les boyaux de mouton pour en faire des enveloppes à saucisses pour les charcutiers aussi bien que des cordes pour instruments de musique. Monsieur Monnier s'associe par la suite avec son gendre Pierre Babolat, dont les parents, charcutiers sont originaires du Bugey. Cette entreprise se développe sous le nom de Monnier-Babolat, et en 1873 quitte les quais de Saône pour le quartier de Gerland (sur le terrain d'un ancien couvent ?). Une année après qu'ont été édictées les règles du tennis, le fabricant anglais de cadres de raquettes Bussey vient en 1875 trouver Pierre Babolat. Il lui faut des cordes d'une longueur suffisante pour équiper ses cadres. Une année après l'invention officielle du tennis, Pierre Babolat invente les premiers cordages de tennis en boyaux naturels. C'est le boyaux de mouton qui est choisi pour fabriquer les toutes premières cordes. Six moutons sont nécessaire à la fabrication d'un cordage. Avec le développement du tennis la maison Babolat connaît une formidable expansion, pour la fabrication des cordes de raquettes de tennis mais garde également la partie charcuterie avec les peaux de saucisson, la fabrication des ligatures chirurgicales (catgut) ainsi que la fabrication des cordes pour instruments de musique (cordes harmoniques).

Description

Matériaux du gros-œuvre

Résidu industriel en gros oeuvre

Matériaux de la couverture

Tuile mécanique

Description de l'élévation intérieure

2 étages carrés

Typologie de couverture

Toit à longs pans

Commentaire descriptif de l'édifice

Le site se compose d'un pavillon directorial en alignement sur la rue Bollier de deux étages carrés connexe à une partie en rez-de-chaussée et toit terrasse, sur l'arrière des ateliers dans un ancien site religieux ?

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2004

Date de rédaction de la notice

2004

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Halitim-Dubois Nadine

Cadre de l'étude

Patrimoine industriel

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Auvergne-Rhône-Alpes - Centre de documentation du patrimoine - 59 boulevard Léon Jouhaux - CS 90706 – 63050 Clermont-Ferrand CEDEX 2 - 04.73.31.84.88

1/6
Usine de boyauderie dite l'industrie du boyau (SA) Babolat, Maillot et Ets Wit réunis fabrique de cordes harmoniques
Usine de boyauderie dite l'industrie du boyau (SA) Babolat, Maillot et Ets Wit réunis fabrique de cordes harmoniques
© Inventaire général du patrimoine culturel, Région Rhône-Alpes ; © Inventaire de Lyon propriété de l'Etat et de la Ville de Lyon
Voir la notice image