Chapelle luthérienne

Désignation

Dénomination de l'édifice

Chapelle

Genre du destinataire

De luthériens

Titre courant

Chapelle luthérienne

Localisation

Localisation

Grand Est ; Haut-Rhin (68) ; Sainte-Marie-aux-Mines ; Chemin rural

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Alsace

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Sainte-Marie-aux-Mines

Lieu-dit

Fertrupt

Adresse de l'édifice

Chemin rural

Références cadastrales

1983 B4

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En écart

Partie constituante non étudiée

Cimetière

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

2e moitié 16e siècle (?), 1er quart 17e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1612

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

La tradition veut que la chapelle ait été érigée dans la 2e moitié du 16e siècle, ce qui n'est pas impossible ; la date 1612 gravée au-dessus de la porte d'entrée serait soit une date de construction soit une date de restauration. Elle a été construite pour les mineurs travaillant dans les nombreuses mines du vallon de Fertrupt, d'origine allemande et de confession luthérienne : le marteau et la pointerolle de mineurs sculptés sous cette date en témoignent. Restauration importante de 1984 à 1986.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Grès, moellon, enduit

Description de l'élévation intérieure

1 vaisseau

Commentaire descriptif de l'édifice

La chapelle s'élève sur une petite hauteur dominant l'écart de Fertrupt, présentant son mur-pignon antérieur vers le village. Au nord de la chapelle s'étend le cimetière, de plan allongé, entouré d'un mur de clôture en moellons de grès, couvert d'un chaperon. La chapelle de plan rectangulaire, à deux pans coupés vers l'est, ne comporte qu'un seul vaisseau. Les murs en moellons couverts d'enduit ont des chaînes d'angle harpées. Le mur-pignon antérieur est percé d'une porte en plein cintre moulurée, surmontée d'une pierre sculptée du marteau et de la pointerolle de mineur et de la date 1612. Au-dessus, deux petites baies en plein cintre. Au sommet du pignon, un cadran d'horloge. Les murs-gouttereaux latéraux sont percés d'une grande fenêtre rectangulaire chanfreinée. Sur les pans coupés et le pan axial du chevet, fenêtres semblables. Toit à longs pans avec croupes sur le chevet. Sur la partie antérieure, un campanile carré, couvert de bois, avec cloche apparente sous un toit de métal. A l'intérieur, tribune en bois portée par deux poteaux, au garde-corps plein, orné de panneaux moulurés. Plafond à solives apparentes. Charpente du 18e siècle. Au sommet du campanile, girouette aux armes des Ribeaupierre, l'emblème des mineurs et un écu non identifié.

Commentaires d'usage régional

Campanile,porte en plein-cintre,chaîne d'angle harpée,baie en plein-cintre

Protection

Référence aux objets conservés

IM68010460, IM68010457, IM68010455, IM68010456, IM68010458, IM68010459

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2002

Date de rédaction de la notice

2004

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Scheurer Marie-Philippe, Raimbault Jérôme

Cadre de l'étude

Inventaire préliminaire

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Alsace - Service de l'Inventaire du Patrimoine culturel Palais du Rhin - 2 Place de la République 67000 Strasbourg - 03.88.15.38.31