Maison commune et maison

Désignation

Dénomination de l'édifice

Maison commune, maison

Titre courant

Maison commune et maison

Localisation

Localisation

Grand Est ; Haut-Rhin (68) ; Sainte-Marie-aux-Mines ; No 8

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Alsace

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Sainte-Marie-aux-Mines

Lieu-dit

Echery

Adresse de l'édifice

No 8

Références cadastrales

1983 D2, 2005 AB

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En écart

Partie constituante non étudiée

Cour, dépendance

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

3e quart 16e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1567

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

Cet édifice a abrité la maison commune d'Echery au 16e siècle jusqu'à une date inconnue. Elle est actuellement une maison d'habitation. La porte d'entrée est datée 1567, de même que le linteau de la cheminée dans la grande salle, avec sur un écu les initiales N. F. S. et un pic de mineur. Louis XIV aurait séjourné dans cet édifice lors de son voyage en Alsace en 1673. Le mur-gouttereau postérieur présentait une coursière à l'étage qui a été supprimée, portée par une colonne en grès : le chapiteau de cette colonne, dessiné par Stumpff, a été déposé dans le bâtiment de la Société industrielle et commerciale, 5A, rue du Docteur Muhlenbeck (voir le dossier à cette adresse).

Description

Matériaux du gros-œuvre

Maçonnerie, enduit

Description de l'élévation intérieure

Sous-sol, 1 étage carré

Commentaire descriptif de l'édifice

Maison en équerre, avec une tourelle d'escalier dans l'angle, à l'arrière. Le mur-gouttereau antérieur est dans l'alignement de la rue, avec chaînes d'angle harpées, percé de quatre travées d'ouvertures : au niveau du sol un soupirail à droite, au rez-de-chaussée, deux fenêtres jumelées à gauche, au chambranle mouluré, à un meneau et une fenêtre à chambranle mouluré à droite. Au centre, la porte d'entrée a un chambranle mouluré d'un tore, flanqué de deux pilastres à chapiteaux ioniques, au linteau surmonté d'une corniche. Une fenêtre en dessus-de-porte est percée dans l'entablement, flanqué de pilastres et surmontée d'un fronton au tympan sculpté de feuilles de chêne, les angles étant ornés de sphères végétales. A l'étage, quatre fenêtres aux chambranles moulurés, sauf celle au-dessus de la porte, percée ultérieurement. Le mur latéral gauche est percé de quatre travées de fenêtres moulurées, sauf une au rez-de-chaussée. Le mur-pignon opposé est plus étroit, percé de deux travées de fenêtres étroites, aux chambranles moulurés. Sur le mur-gouttereau postérieur, une ancienne coursière en encorbellement a été intégrée dans un corps fermé qui s'appuie contre la tourelle d'escalier. Celle-ci en demi-hors-oeuvre est percée d'une porte à chambranle mouluré, couverte d'un haut linteau chanfreiné. La partie haute de la tourelle est actuellement hors-oeuvre, couverte d'un toit à huit pans (sur le dessin de Stumpff, vers 1850, elle se terminait au niveau du toit). Le mur-gouttereau est percé d'une fenêtre à meneau et de fenêtres rectangulaires non moulurées. Porte de sous-sol récente. Le bâtiment est couvert d'un toit à longs pans en équerre. Accolé transversalement à la tourelle un corps plus bas à un étage abrite des pièces d'habitation. A l'intérieur, un couloir transversal central distribue les pièces de part et d'autre, avec à gauche la grande salle éclairée par les deux fenêtres à meneaux, séparées par une colonne à chapiteau sculpté. Sur le mur opposé, le linteau d'une cheminée monumentale, porté par trois corbeaux, est remployé (provenant d'après la tradition du château d'Echery à Sainte-Croix-aux-Mines, mais qui pourrait également avoir été dès l'origine dans ce bâtiment, en raison de la concordance de date avec celle de la porte d'entrée et la destination particulière de l'édifice). Le plafond de cette pièce est entouré d'une poutre moulurée et traversé par une solive centrale. L'entrée dans cette salle se fait par une porte au chambranle de grès mouluré avec volutes aux congés. Un chambranle en grès ouvre sur la tourelle d'escalier, avec escalier en vis à limon hélicoïdal mouluré, puis arrondi. Cage éclairée par une fenêtre rampante.

Technique du décor des immeubles par nature

Sculpture

Description de l'iconographie

Sur le linteau de cheminée, un panneau mouluré est sculpté d'un cartouche à cuirs, surmonté d'un panneau avec la date 1567 en relief et d'un écu portant un T croisé d'un pic de mineur et d'initiales.

Commentaires d'usage régional

Tourelle d'escalier,fenêtre en dessus-de-porte,coursière,chaîne d'angle harpée,encorbellement,colonne,chambranle mouluré,tympan,chapiteau sculpté

État de conservation (normalisé)

Restauré

Protection et label

Intérêt de l'édifice

À étudier

Eléments remarquables dans l'édifice

Cheminée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2002

Date de rédaction de la notice

2004

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Scheurer Marie-Philippe, Raimbault Jérôme

Cadre de l'étude

Inventaire préliminaire

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Alsace - Service de l'Inventaire du Patrimoine culturel
Palais du Rhin - 2 Place de la République 67000 Strasbourg - 03.88.15.38.31