Maison

Désignation

Dénomination de l'édifice

Maison

Titre courant

Maison

Localisation

Localisation

Grand Est ; Haut-Rhin (68) ; Sainte-Marie-aux-Mines ; 60 rue Saint-Louis

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Alsace

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Sainte-Marie-aux-Mines

Adresse de l'édifice

Saint-Louis (rue) 60

Références cadastrales

1983 A6, 2005 AO

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Partie constituante non étudiée

Dépendance

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

Milieu 18e siècle

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

Cette grande maison présente des caractéristiques permettant de la dater du milieu du 18e siècle : son volume, ses travées régulières de fenêtres rectangulaires, le chambranle sculpté des deux portes d'entrée.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Grès, moellon, enduit

Description de l'élévation intérieure

2 étages carrés

Commentaire descriptif de l'édifice

Maison située dans l'alignement de la rue (ancienne rue d'Alsace) , au mur-gouttereau antérieur sur la rue, au mur-gouttereau postérieur longé par la Lièpvrette, au mur sous croupe donnant sur la rue de la Vieille-Poste, l'entrée principale se faisant sur cette rue, par une porte au chambranle sculpté. Le mur-gouttereau antérieur est bordé par deux chaînes d'angle droites, dont une arrondie au rez-de-chaussée, à l'angle des deux rues. Il est percé de six travées de fenêtres rectangulaires sur trois niveaux. Au rez-de-chaussée, une porte au chambranle mouluré (avec glyphes et corniche) donne sur un couloir et la cage d'escalier (escalier tournant en bois, avec une rampe de balustres découpés). Le mur sous croupe sur la rue de la Vieille-Poste est percé de trois travées d'ouvertures, fenêtres aux étages et porte au rez-de-chaussée, flanquée de deux fenêtres. Le chambranle de cette porte à deux vantaux est mouluré, le linteau étant surmonté d'un entablement et d'une corniche, avec au centre un médaillon entouré de palmes. Sur la droite de cette élévation une marche en grès servait à monter ou à descendre de la diligence qui s'arrêtait au relais voisin, rue du Docteur-Weisgerber. Le mur-pignon sud est caché au rez-de-chaussée par une dépendance en maçonnerie, plus basse : il est percé d'une fenêtre au 2e étage, une moitié de l'élévation étant couverte d'un essentage en ardoise. Toit à longs pans et deux croupes. Une annexe en maçonnerie ornée d'un faux pan de bois surmonte la rivière, contre le mur-gouttereau postérieur (essenté d'ardoises, percé d'une seule travée de fenêtres visible).

Technique du décor des immeubles par nature

Sculpture

Description de l'iconographie

Porte principale : entablement sculpté d'une frise de glyphes, d'étoiles et de rosaces, corniche ornée d'une frise d'oves et de dards. Médaillon central vierge, entouré de palmes.

Commentaires d'usage régional

Essentage,chambranle sculpté,chambranle mouluré,chaîne d'angle

Protection et label

Intérêt de l'édifice

À étudier

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2002

Date de rédaction de la notice

2004

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Scheurer Marie-Philippe, Raimbault Jérôme

Cadre de l'étude

Inventaire préliminaire

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Alsace - Service de l'Inventaire du Patrimoine culturel
Palais du Rhin - 2 Place de la République 67000 Strasbourg - 03.88.15.38.31