Maison dite Villa Landmann

Désignation

Dénomination de l'édifice

Maison

Genre du destinataire

De notable

Appelation d'usage

Maison Landmann

Titre courant

Maison dite Villa Landmann

Localisation

Localisation

Grand Est ; Haut-Rhin (68) ; Sainte-Marie-aux-Mines ; 88 rue du Maréchal-de-Lattre-de-Tassigny

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Alsace

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Sainte-Marie-aux-Mines

Adresse de l'édifice

Maréchal-de-Lattre-de-Tassigny (rue du) 88

Références cadastrales

1983 A8, 2005 AP

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Partie constituante non étudiée

Cour, remise

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

3e quart 19e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1857

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

Cette maison s'élève à l'emplacement d'un hospice dépendant de la ville, installé dans une maison offerte par Antoine Narbey en 1731. Ce donateur souhaitait que la ville y construise un hôpital, mais par manque de fonds la maison fut transformée en hospice, appelé hospice de la Madeleine sur le plan d'alignement de 1841, puis vendue à l'industriel Landmann qui fit reconstruire une villa en 1857, au même emplacement. Contrairement aux maisons d'industriel du début du siècle, elle ne se trouve pas à côté de l'usine dirigée par M. Landmann.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Maçonnerie, enduit

Description de l'élévation intérieure

Sous-sol, 1 étage carré

Commentaire descriptif de l'édifice

Maison située en retrait sur la rue, entourée d'un jardin fermé par une clôture métallique. Une porte cochère ouvre sur la rue Narbey, à piédroits de grès et vantaux métalliques. Murs en maçonnerie à chaînes d'angle en grès, à refends. L'élévation antérieure présente un léger avant-corps central à trois travées : au rez-de-chaussée, une porte centrale et deux fenêtres, à l'étage trois portes-fenêtres donnant sur un balcon au garde-corps ajouré. Les linteaux de ces baies sont surmontés de palmettes en relief. De part et d'autre, trois travées de fenêtres. Sur les élévations latérales, deux travées de fenêtres ; sur l'élévation postérieure, six travées de fenêtres et une porte centrale. Les fenêtres ont des linteaux en arc segmentaire, surmontés d'une corniche. Toit à longs pans et croupes brisés. Dans le brisis, des lucarnes en tôle. A l'arrière de la maison, une dépendance en maçonnerie au rez-de-chaussée et bois ajouré au premier étage est occupé par des remises, des écuries et un séchoir à laine (renseignement oral). Le mur en grès longeant la rue Narbey présente une niche en cul-de-four ayant sans doute abrité une fontaine.

Technique du décor des immeubles par nature

Sculpture

Description de l'iconographie

Palmettes sur les linteaux de l'avant-corps.

Commentaires d'usage régional

Baie en arc segmentaire,chaîne d'angle

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2002

Date de rédaction de la notice

2003

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Scheurer Marie-Philippe, Raimbault Jérôme

Cadre de l'étude

Inventaire préliminaire

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Alsace - Service de l'Inventaire du Patrimoine culturel Palais du Rhin - 2 Place de la République 67000 Strasbourg - 03.88.15.38.31