Hôtel de ville

Désignation

Dénomination de l'édifice

Hôtel de ville

Titre courant

Hôtel de ville

Localisation

Localisation

Grand Est ; Haut-Rhin (68) ; Sainte-Marie-aux-Mines ; 114 rue du Maréchal-de-Lattre-de-Tassigny

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Alsace

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Sainte-Marie-aux-Mines

Adresse de l'édifice

Maréchal-de-Lattre-de-Tassigny (rue du) 114

Références cadastrales

1983 A8, 2005 AM

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

2e quart 19e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1833

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

Jusqu'à la Révolution, la ville était divisée en deux parties (séparées par la Lièpvrette) , l'une dépendant de la Lorraine, sur la rive gauche, l'autre dépendant des Ribeaupierre, sur la rive droite. Dans cette dernière partie, une maison commune était située dans l'actuelle pharmacie, 3, place Auguste Keufer. Dans la partie lorraine de la ville, s'élevait le château des ducs de Lorraine, qui fut détruit au début du 19e siècle (un dessin le représentant a été réalisé par Stumpff, daté 1855, alors que l'édifice avait disparu depuis longtemps) et sur son emplacement fut édifié la nouvelle mairie. La première pierre fut posée le 28 mai 1832 et l'édifice achevé en 1833 servit alors de mairie pour l'ensemble de la ville. Le campanile posé sur le toit fut supprimé en 1854 et la cloche qui s'y trouvait fut placée dans le clocher de l'église Saint-Louis. L'escalier situé devant l'hôtel de ville a été remanié, agrandi, son garde-corps de balustres supprimé. Deux pierres armoriées, aux armes des Ribeaupierre et des ducs de Lorraine ont été apposées sur les faces latérales du porche : elles proviennent du tribunal disparu.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Grès, pierre de taille, moellon, enduit

Description de l'élévation intérieure

Sous-sol, 1 étage carré

Commentaire descriptif de l'édifice

L'édifice présente son mur-gouttereau sur la rue, en léger retrait. Les cinq travées centrales, en pierre de taille, sont précédées d'un escalier droit pris entre deux rampes de grès et encadrant une fontaine. L'ensemble de la façade est longé par un passage ; à l'extrémité droite, un escalier donne accès à la rue Jean-Paul Kuhn. Ces travées centrales sont percées de baies en plein cintre au rez-de-chaussée, donnant accès à un porche et de fenêtres en plein cintre à l'étage, éclairant la salle du conseil municipal, avec garde-corps de balustres en grès. De part et d'autre des travées centrales, une travée de fenêtre en plein cintre au rez-de-chaussée, rectangulaire à l'étage. Des chaînes d'angle harpées au rez-de-chaussée, droites à l'étage, en forme de pilastres avec chapiteau mouluré, encadrent la façade. Les élévations latérales sont percées de trois travées de fenêtres en plein cintre et rectangulaires. Toit à croupes, bordé à la base de modillons. L'élévation postérieure est simple, percée de fenêtres en plein cintre au rez-de-chaussée et rectangulaires à l'étage, séparées par des pilastres. Un petit avant-corps central a été ajouté, donnant sur une porte secondaire. Sous-sol voûté d'arêtes. Au rez-de-chaussée, l'entrée se fait depuis le porche dans-oeuvre par une porte centrale en plein cintre, ouvrant sur un vestibule avec passage formé de deux colonnes et deux piliers de grès. L'escalier central, tournant à une volée centrale, encadrée par deux volées parallèles à partir du palier, a une rampe en fonte. A l'étage la salle du conseil municipal s'ouvre par des portes doubles, à chambranles architecturés. Les murs de la salle sont ornés de peintures monumentales représentant des paysages et des monuments de la ville, peints en 1964 par Robert Gall.

Technique du décor des immeubles par nature

Peinture

Description de l'iconographie

Paysages, monuments, scènes de la mine peints sur les murs de la salle du conseil municipal.

Commentaires d'usage régional

Campanile,chaîne d'angle harpée,baie en plein-cintre,colonne

État de conservation (normalisé)

Restauré

Protection et label

Référence aux objets conservés

IM68010428

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2002

Date de rédaction de la notice

2003

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Scheurer Marie-Philippe, Raimbault Jérôme

Cadre de l'étude

Inventaire préliminaire

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Alsace - Service de l'Inventaire du Patrimoine culturel
Palais du Rhin - 2 Place de la République 67000 Strasbourg - 03.88.15.38.31