Presbytère, mairie

Désignation

Dénomination de l'édifice

Presbytère, mairie

Destination actuelle de l'édifice

Mairie

Titre courant

Presbytère, mairie

Localisation

Localisation

Grand Est ; Haut-Rhin (68) ; Saint-Cosme ; 1 rue de l'Eglise

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Alsace

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Dannemarie

Adresse de l'édifice

Eglise (rue de l') 1

Références cadastrales

1991 01

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En village

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

Milieu 18e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1750

Description historique

En 1750, les décimateurs décident de faire construire un nouveau presbytère. Le travail est confié à François-Philippe Frossard, menuisier et maître d'école qui exécute l'ouvrage. La date de 1750 est portée sur une pierre encastrée au-dessus de l'entrée. A la Révolution, le presbytère est vendu comme bien national et racheté par le curé Collerez en 1796, puis revendu à un collectif de plusieurs paroissiens, afin probablement d'éviter durant un certain temps son éventuelle destruction pour une revente des matériaux. En 1816, la commune acquiert l'édifice. Le curé Faller, fondateur du couvent de Bellemagny, y créa un petit orphelinat qui fut plus tard transféré à Bellemagny. Le bâtiment sert actuellement de mairie aux communes de Saint-Cosme et Bellemagny. Quelques modifications affectent la partie arrière du bâtiment, où a été installé le logement du secrétaire de mairie. L'une des chaînes d'angles du gouttereau arrière présente des pierres sortantes qui témoignent de l'existence d'un bâtiment disparu, peut-être une dépendance contemporaine et accolée à la cure.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Moellon, enduit

Description de l'élévation intérieure

Sous-sol, rez-de-chaussée, 1 étage carré

Commentaire descriptif de l'édifice

De plan massé, le bâtiment est situé en retrait de la rue. Le volume comme l'apparence de l'édifice avec sa haute toiture à croupes sont assez représentatifs des presbytères construits vers le milieu du 18e siècle. Du fait d'un important dénivelé du terrain, le rez-de-chaussée accessible de plain-pied dans la façade principale se trouve surélevé sur toute sa moitié postérieure. La porte arrière est desservie par un perron. De même, la cave enterrée à l'avant dispose d'une porte en plein cintre de plain pied dans la façade arrière. Des soupiraux en pierre de taille éclairent cette cave. Le gros oeuvre est en maçonnerie de moellons et toutes les chaînes d'angle en pierre de taille sont harpées. Les chambranles sont réalisés en grès taillé. La porte principale présente un encadrement et un entablement mouluré. Elle est surmontée de la pierre millésimée 1750, ainsi que d'une niche couronnée d'une coquille sculptée, motif emprunté à la Renaissance.

Commentaires d'usage régional

Porte en plein-cintre,chaîne d'angle harpée,perron

État de conservation (normalisé)

Restauré

Protection et label

Intérêt de l'édifice

À étudier

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2001

Date de rédaction de la notice

2002

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Fritsch Florent, Jordan Benoît

Cadre de l'étude

Inventaire préliminaire

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Alsace - Service de l'Inventaire du Patrimoine culturel
Palais du Rhin - 2 Place de la République 67000 Strasbourg - 03.88.15.38.31