Maison de patriciens dite cour de Berckheim

Désignation

Dénomination de l'édifice

Maison

Appelation d'usage

Cour de Berckheim

Titre courant

Maison de patriciens dite cour de Berckheim

Localisation

Localisation

Grand Est ; Haut-Rhin (68) ; Riquewihr ; 38 rue du Général-de-Gaulle

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Alsace

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Kaysersberg

Adresse de l'édifice

Général-de-Gaulle (rue du) 38

Références cadastrales

1986 2

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Partie constituante non étudiée

Cour, jardin, dépendance, logement

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

2e quart 16e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1523

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

En 1523, le chevalier Oswald Kruss fit construire dans un vaste enclos dont il était déjà propriétaire au début du 16e siècle, un corps de logis avec tourelle datée de 1523. En 1550, la demeure passa au chevalier Hans Hamann Truchsess de Rheinfelden. Elle servit de résidence aux Truchsess jusqu'en 1628, date à laquelle le duc Louis Frédéric de Wurtemberg-Montbéliard acheta toute la propriété pour 5600 florins et la fit restaurer pour servir d'habitation aux hauts fonctionnaires de la seigneurie. Le bailli Guillaume de Berckheim y résida vers 1638 et en devint propriétaire à une date indéterminée antérieure à 1665, date de sa mort. La maison resta aux Berckheim, dont elle tient son appellation, jusqu'en 1827. La propriété comportait alors la maison de maître, 3 autres habitations, remises, buanderie, écuries, 3 pressoirs, 4 caves, 1 jardin potager, 3 cours dont une très vaste et autres droits, appartenances et dépendances, le tout formant un enclos de la contenance de 18 ares. A partir de cette date l'enclos a été divisé et les propriétaires se sont succédés. Le puits, qui se trouvait à l'arrière dans le jardin, a été déplacé en 1908 devant le 3 rue du Général-de-Gaulle. D'importants travaux de restauration et de modernisation intérieure (suppression de la descente d'escalier de l'avant-corps pour l'installation d'un ascenseur, lambris et plafond à caissons dans la salle à cheminée est, sanitaires, chauffage central) , commencés il y a quelques années, ont été interrompus par la mort du dernier propriétaire.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Grès, moellon, enduit

Description de l'élévation intérieure

Sous-sol, 1 étage carré

Commentaire descriptif de l'édifice

Maison en retrait sur la rue avec tourelle d'escalier côté cour et avant-corps côté jardin. Elle est entièrement en maçonnerie et conserve toutes ses fenêtres avec leur croisée en grès, certaines restaurées. L'élévation est, donne sur la rue de l'Hôpital. Au rez-de-chaussée, à côté de la tourelle, passage transversal vers le jardin avec portes charretières en arc surbaissé. La tourelle, demi hors-oeuvre, est de plan hexagonal couverte d'une flèche. Sa porte extérieure est datée de 1523 avec chiffres feuillagés en relief. Sur le côté du montant a été ajoutée la date 1562. Le sous-sol est occupé par 3 celliers en enfilade, plafonnés, l'un avec piliers octogonaux en grès. L'un des corbeaux portant les solives est sculpté d'une tête. La porte de l'avant-corps nord, qui donnait accès à la descente d'escalier, est sculptée en accolade. Au rez-de-chaussée subsistent dans une ancienne salle (subdivisée) une grande cheminée en grès et une fenêtre double à meneaux (restaurés) avec trumeau et colonnette centrale d'origine. La même disposition se retrouve à l'étage avec vestige de cheminée semblable et fenêtre identique. Dans une pièce restaurée, de l'autre côté du palier, se trouve une cheminée monumentale plus riche que les 2 autres. L'escalier dessert la maison de la cave au grenier. Il est en grès, en vis, avec noyau orné d'une mouluration en vrille. La charpente conserve un double poinçon assemblé en queue d'aronde avec le faux-entrait. L'enclos est fermé au sud, vers la rue, par un mur de clôture avec porte charretière chanfreinée en plein cintre et vers le nord par le mur d'enceinte de la fin du 13e siècle.

Commentaires d'usage régional

Escalier en vis à noyau,tourelle d'escalier,fenêtre à meneau,fenêtre à colonnette,porte charretière en arc surbaissé,porte charretière en plein-cintre,assemblage en queue d'aronde,colonne

État de conservation (normalisé)

Restauré

Protection

Date et niveau de protection de l'édifice

1930/03/18 : inscrit MH

Référence aux objets conservés

IM68007314

Intérêt de l'édifice

À signaler

Eléments remarquables dans l'édifice

Escalier ; cheminée ; fenêtre

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1996

Date de rédaction de la notice

1997

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Parent Brigitte, Fritsch Emmanuel

Cadre de l'étude

Inventaire préliminaire

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Alsace - Service de l'Inventaire du Patrimoine culturel Palais du Rhin - 2 Place de la République 67000 Strasbourg - 03.88.15.38.31