Ferme du Schlosswald

Désignation

Dénomination de l'édifice

Ferme

Destination actuelle de l'édifice

Maison

Titre courant

Ferme du Schlosswald

Localisation

Localisation

Grand Est ; Haut-Rhin (68) ; Munster ; chemin du Schlosswald

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Alsace

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Munster

Lieu-dit

Schlosswald

Adresse de l'édifice

Schlosswald (chemin du)

Références cadastrales

1983 13

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

Isolé

Partie constituante non étudiée

Cour, grange, écurie, étable à vaches, logement, fromagerie

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

1er quart 19e siècle

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Personnalités liées à l'histoire de l'édifice

Hartmann-Metzger Frédéric (commanditaire)

Description historique

La ferme du Schlosswald a été bâtie à l'initiative de Frédéric Hartmann-Metzger (1772-1861) dans les années 1810, au coeur d'un jardin de style paysager que son propriétaire a lui-même établi. Les différents bâtiments qui composent la ferme (maison du propriétaire, dépendances et logement du fermier) sont connus par des dessins de l'artiste Henri Lebert (Journal, vol. 4, 1820-22, p. 219, BM Colmar) et de l'abbé Jean-Jacques Boberieth (1835, AC Soultzbach-les-Bains). La salle à manger de la maison était décorée de toiles représentant trois saisons (Printemps, Eté et Automne) du peintre Jean-François Millet. Si l'ancienne maison Hartmann est toujours conservée, les dépendances ont été fortement endommagées au cours de la Première Guerre mondiale. Pour l'estimation des dommages de guerre, les architectes strasbourgeois Robert Voelckel et Charles Wolff dressent les plans de la propriété en octobre 1919. La partie agricole de la ferme comprend le logement du fermier, disposé en retrait de la maison Hartmann au Sud, et trois bâtiments rassemblés autour d'une cour à l'Ouest (écurie, étable à vaches avec la chambre du vacher, fromagerie). Ces dépendances sont aujourd'hui en mauvais état. Un dernier bâtiment est établi à l'écart à l'Est de la propriété, à la fonction inconnue.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Maçonnerie, enduit, grès, essentage de bardeaux

Matériaux de la couverture

Tuile en écaille

Description de l'élévation intérieure

Sous-sol, rez-de-chaussée surélevé, 1 étage carré, étage de comble

Typologie de couverture

Toit à longs pans

Commentaire descriptif de l'édifice

Le logis du propriétaire est construit en maçonnerie enduite, sur un soubassement en blocs de grès rose percé des soupiraux de la cave. La porte d'entrée est percée sur le mur gouttereau Nord donnant sur la vallée, accessible par un escalier à deux volées droites avec une rampe d'appui en fer forgé. Les fenêtres disposent d'encadrements rectangulaires en grès rose. A l'étage, une coursière fermée en fort encorbellement sur aisseliers en bois couvre le mur gouttereau Nord et les murs-pignons en retour. Le logis est couvert par un toit à longs pans. Son mur pignon Ouest et la coursière sont essentés de bardeaux en langue de chat. Les dépendances disposées en ligne flanquent l'entrée principale Ouest. Elles sont construites en maçonnerie enduite, avec les encadrements des ouvertures en grès rose.

Commentaires d'usage régional

Oculus

Protection

Intérêt de l'édifice

À étudier

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2003

Date de rédaction de la notice

2012

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Raimbault Jérôme, Brunel Pierre

Cadre de l'étude

Inventaire préliminaire

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Alsace - Service de l'Inventaire du Patrimoine culturel Palais du Rhin - 2 Place de la République 67000 Strasbourg - 03.88.15.38.31