Presbytère catholique, puis luthérien

Désignation

Dénomination de l'édifice

Presbytère

Genre du destinataire

De catholiques, de luthériens

Titre courant

Presbytère catholique, puis luthérien

Localisation

Localisation

Grand Est ; Bas-Rhin (67) ; Schiltigheim ; 4 rue des Pompiers

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Alsace

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Communauté urbaine de Strasbourg

Canton

Schiltigheim

Lieu-dit

Ancien village

Adresse de l'édifice

Pompiers (rue des) 4

Références cadastrales

1990 : 5

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Partie constituante non étudiée

Buanderie, bûcher, remise, jardin, clôture de jardin

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

2e quart 19e siècle

Siècle de campagne secondaire de consctruction

1er quart 20e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1845, 1912

Commentaires concernant la datation

Daté par source

Commentaires concernant l'attribution de l'édifice

Attribution par source

Description historique

Le presbytère catholique et ses dépendances ont été construits de 1844 à 1845 par l'entrepreneur Jean Gueyelin, établi à Strasbourg, d'après les plans de l'architecte d'arrondissement Louis Martin Zégowitz, dressés le 20/11/1842. Un plan du 31/08/1842 du même architecte montre que le nouveau presbytère recoupait perpendiculairement à l'est un presbytère antérieur à pignon sur rue. En 1912, le presbytère rénové et augmenté sur sa façade nord par les architectes strasbourgeois Eugène Haug et Louis Grünewald, avec l'entrepreneur principal B. Jilinger, devint un presbytère protestant pour loger le pasteur Huck, deuxième pasteur de la paroisse luthérienne. Le presbytère a fait l'objet d'une rénovation intérieure en 1969 et sa toiture a été refaite à neuf au début du 21e siècle.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Maçonnerie, enduit, grès

Matériaux de la couverture

Tuile plate

Typologie de plan

Plan rectangulaire régulier

Description de l'élévation intérieure

Sous-sol, rez-de-chaussée, 1 étage carré

Typologie de couverture

Croupe

Couverts ou découverts du jardin de l'édifice

Groupe d'arbres ; massif de fleurs ; arbre isolé

Commentaire descriptif de l'édifice

Le plan de masse de 1842 montre que le bâtiment fut placé en coeur de parcelle, encadré par un jardin régulier clos, et bordé à l'avant par une cour séparée et close, avec un bâtiment de service à chaque angle : latrines avec bûcher à gauche, buanderie à droite, avec puits représenté à l'arrière-plan. La distribution intérieure du presbytère était la suivante : un vestibule central au rez-de-chaussée desservant deux chambres à l'ouest, une cuisine, un garde-manger et une salle à manger à l'est ; à l'étage : un grand salon à l'ouest, une chambre d'amis, une chambre de domestique et un cabinet à coucher, à l'est. De cette époque subsiste le logis rectangulaire en maçonnerie enduite à cinq travées avec bandeau décoratif et chambranles en grès, tel qu'on peut le voir sur la façade principale. Les lucarnes passantes du grenier sont vraisemblablement d'origine. La porte d'entrée centrale a conservé son chambranle rectangulaire en grès d'origine, mais elle a été remplacée en 1912 et protégée par une marquise en fer forgé et verre. En revanche le gouttereau nord avec son décrochement correspond à une extension postérieure du bâtiment originel. Le toit à croupes présente une grande lucarne-pignon à triplet sur le gouttereau nord. Le hall d'entrée et la cage d'escalier ont été déplacés dans l'extension moderne, côté jardin. L'escalier tournant est en bois peint, à balustres tournés. La cave, totale, est plafonnée. La dépendance perpendiculaire en maçonnerie enduite visible dans l'angle sud-est de la parcelle, avec pignon aveugle sur rue, est d'origine : elle comprend une buanderie, une remise à voiture, un bûcher et des latrines. La clôture en fonte de fer avec piques visible sur le plan de 1912 est conservée. On ignore si l'autre dépendance a été réalisée. Dans le jardin : groupe d'arbres, massif de fleurs, buissons, haie verte, arbre isolé.

Commentaires d'usage régional

Gouttereau sur rue,perron,passage d'entrée,lucarne rampante,lucarne-pignon

État de conservation (normalisé)

Restauré

Protection

Observations concernant la protection de l'édifice

Presbytère en retrait sur rue, avec jardin clos de murs sur trois côtés, précédé d'un jardinet d'ornement, avec haie protégée par une grille, cyprès remarquable au droit de la porte d'entrée. Le jardin de curé encore visible en fond de parcelle comprend un potager, des framboisiers et des arbres fruitiers.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2007

Date de rédaction de la notice

2007

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Paillard Elisabeth, Haegel Olivier

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Alsace - Service de l'Inventaire du Patrimoine culturel Palais du Rhin - 2 Place de la République 67000 Strasbourg - 03.88.15.38.31