Lactarium la Goutte de lait, actuellement hôpital de jour

Désignation

Dénomination de l'édifice

Établissement de bienfaisance, établissement médical

Appelation d'usage

Lactarium la Goutte de lait

Destination actuelle de l'édifice

Hôpital

Titre courant

Lactarium la Goutte de lait, actuellement hôpital de jour

Localisation

Localisation

Grand Est ; Bas-Rhin (67) ; Schiltigheim ; 1 rue de Wissembourg

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Alsace

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Communauté urbaine de Strasbourg

Canton

Schiltigheim

Lieu-dit

Centre ville (quartier du)

Adresse de l'édifice

Wissembourg (rue de) 1

Références cadastrales

1990 : 37

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

1er quart 20e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1924

Commentaires concernant la datation

Porte la date

Commentaires concernant l'attribution de l'édifice

Signature, attribution par source

Personnalités liées à l'histoire de l'édifice

Ehrhardt-Bourguignon (commanditaire)

Description historique

L'établissement de bienfaisance de la Goutte de Lait a été construit en 1923-24 par le cabinet d'architectes strasbourgeois Risch et Herveh sur un terrain cédé par la ville. Il a été inauguré le 27 février 1925 pour l'oeuvre du même nom, fondée en 1912 par un comité de dames philanthropiques présidée par madame Ehrhardt-Bourguignon, femme d'industriel comme les autres fondatrices. C'était le cas de Suzanne Herrenschmidt-Ungemach, épouse de Fernand Herrenschmidt. Destiné à la protection de la petite enfance, l'établissement comportait un lactarium et une consultation médicale pour nourrissons. L'architecte Henri Risch (1891-1983) a réalisé seul tous les plans et dessins de l'édifice, y compris son ornementation, les menuiseries intérieures comme la rampe d'escalier. Il en a également dirigé les travaux. Une fenêtre à l'arrière du bâtiment a été transformée en porte dans les années 1950 avec adjonction d'un escalier extérieur en ciment et d'un perron. La gérante Berthe Hindermann y demeura de 1924 à 1966. L'oeuvre, déficitaire, a cessé de fonctionner en 1955, mais la Goutte de Lait a été un moyen de lutte efficace contre la mortalité infantile, très élevée au début du 20e siècle. Le bâtiment et son terrain ont été cédés à la commune en 1950, toujours propriétaire des lieux. C'est un hôpital de jour depuis 1956, dépendant du centre psycho-EPSAN de Brumath.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Maçonnerie, enduit

Matériaux de la couverture

Ardoise

Description de l'élévation intérieure

Sous-sol, rez-de-chaussée, étage de comble

Partie d'élévation extérieure

Élévation à travées

Typologie de couverture

Toit brisé en pavillon

Commentaire descriptif de l'édifice

Donnant sur la rue de Wissembourg, l'immeuble est bordé sur son gouttereau sud par le passage du cimetière. Il comporte un sous-sol, un rez-de-chaussée et un étage de comble. La face sud est rythmée par des pilastres d'angle et des pilastres encadrant une fausse-travée plus particulièrement mise en valeur par des fenêtres rectangulaires avec appuis saillants et fausses agrafes. Au niveau supérieur, trois lucarnes à fronton en arc segmentaire sont reliées par une corniche à décor géométrique, encadrées de deux pots à feu. De part et d'autre, une lucarne avec fronton en bois mouluré en forme de coquille néo-rocaille. L'entrée principale, également rythmée de pilastres possède un porche d'inspiration néo-classique surmonté d'une terrasse avec garde-corps maçonné et ferronnerie, son centre portant le cartouche avec le nom et la date du bâtiment. Sur la face nord, la cage d'escalier est soulignée d'une corniche surélevée encadrée de deux boules en pierre. A l'origine, la distribution intérieure du rez-de-chaussée était la suivante : vestibule d'entrée, deux bureaux dont un pour le médecin, deux W-C, une salle d'attente, un office, une cuisine et la pesée des nourrissons. A l'étage, le logement disposait de deux chambres communicantes, d'une cuisine, d'une pièce de séjour, d'un W-C et d'une terrasse accessible par une porte-fenêtre surmontant le porche d'entrée. Deux greniers sont visibles également sur le plan du premier étage, et au sous-sol des espaces de stockage et de service : buanderie avec fourneau maçonné dans un angle, cave à charbon, cave à bois, tambour, glacière, emballage plus deux caves. Dans le jardin : arbre isolé, buisson, haie verte.

Commentaires d'usage régional

Pavillon,porche saillant

Protection

Référence aux objets conservés

IM67019857

Observations concernant la protection de l'édifice

Bel exemple d'architecture composite néo-baroque et néo-classique.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2007

Date de rédaction de la notice

2007

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Paillard Elisabeth, Metz François

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Alsace - Service de l'Inventaire du Patrimoine culturel Palais du Rhin - 2 Place de la République 67000 Strasbourg - 03.88.15.38.31