Cimetière des déportés, Nécropole nationale

Désignation

Dénomination de l'édifice

Cimetière

Appelation d'usage

Nécropole nationale

Titre courant

Cimetière des déportés, Nécropole nationale

Localisation

Localisation

Grand Est ; Bas-Rhin (67) ; Natzwiller

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Alsace

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Schirmeck

Lieu-dit

Struthof

Références cadastrales

1986 07

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En écart

Nom de l'édifice

Camp de concentration

Références de l'édifice de conservation

IA67013274

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

3e quart 20e siècle

Auteur de l'édifice

Monnet Bertrand (architecte)

Description historique

C'est en décembre 1949 que le Ministre des Anciens Combattants décida de faire aménager l'ancien camp, en Nécropole Nationale. Il s'agissait de recueillir les dépouilles identifiées des déportés français, retrouvées dans les camps de concentration allemands, non réclamées par leurs familles, et provisoirement rassemblées au Fort Desaix près de Strasbourg. Bertrand Monnet, Architecte en Chef des Monuments Historiques, fut chargé de la direction des travaux. Après deux premiers projets, ce fut finalement l'ancienne zone d'extension sud du camp principal qui fut retenue par le décret de 1953 (pendant la période allemande, cette zone ne comprenait que des baraquements annexes et non les logements des déportés). Le texte de ce décret précisait notamment que ce "Mémorial" serait érigé sur l'emplacement de l'ancien Camp de Concentration du Struthof-Natzweiler, où les déportés, morts pour la France dans ce camp ou dans des camps d'outre-Rhin, devaient être définitivement inhumés dans une Nécropole Nationale. C'est entre 1953 et 1957 que fut réalisée pour sa plus grande partie, la zone cimetériale où furent progressivement inhumées, les dépouilles, en tombes individuelles, de 1120 déportés français (la plupart morts en 1944 dans des camps de concentration allemands). Le 5 mai 1957, lors d'une cérémonie officielle sous la présidence du Préfet du Bas-Rhin, fut inhumée la dépouille d'un déporté inconnu, dans un caveau, sous l'emplacement du futur monument, au centre de l'ellipse inachevée de la flamme. Cette cérémonie marqua également la fin de la première tranche de travaux d'aménagements de la Nécropole Nationale.

Description

Commentaire descriptif de l'édifice

La zone d'inhumation de la nécropole nationale se trouve en surplomb par rapport à l'ensemble du camp. Elle n'est donc pas comprise à l'intérieur de la clôture de l'ancien camp d'internement. Plusieurs surfaces d'inhumation rectangulaires sont espacées les unes des autres par des chemins d'accès pédestres et des voies de services carrossables. Chaque surface comprend trois rangées de tombes matérialisées par des croix en pierre blanche.

Protection

Intérêt de l'édifice

À étudier

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

2003

Date de rédaction de la notice

2006

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Fritsch Florent, Haegel Olivier

Cadre de l'étude

Inventaire préliminaire

Typologie du dossier

Sous-dossier

Adresse du dossier Inventaire

Région Alsace - Service de l'Inventaire du Patrimoine culturel Palais du Rhin - 2 Place de la République 67000 Strasbourg - 03.88.15.38.31