Maison de maître, dite Villa Yra

Désignation

Dénomination de l'édifice

Maison

Genre du destinataire

De maître

Appelation d'usage

Villa Yra

Titre courant

Maison de maître, dite Villa Yra

Localisation

Localisation

Grand Est ; Bas-Rhin (67) ; Breitenbach ; R.D. 425

Précision sur la localisation

Anciennement région de : Alsace

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Villé

Lieu-dit

Kreutzweg

Adresse de l'édifice

R.D. 425

Références cadastrales

1994 06

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

Isolé

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

1er quart 20e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1912

Auteur de l'édifice

Guntz Aloïse (entrepreneur)

Personnalités liées à l'histoire de l'édifice

Mathis Charles (commanditaire)

Description historique

L'histoire de cette maison de villégiature est connue grâce à des travaux historiques (Blattner, Dirwimmer). L'hôtelier strasbourgeois Charles Mathis (père du constructeur automobile Emile Mathis) acheta un terrain le 7 septembre 1912 au lieu-dit Kreutzweg. Dès le lendemain, il déposa un permis de construire auprès de la municipalité de Breitenbach. Les travaux furent réalisés sous la direction de l'entrepreneur Aloïse Guntz de Villé, peut-être à partir de la fin de l'année 1912 mais plus vraisemblablement à partir de 1913. Il semblerait que la Première Guerre mondiale interrompit les travaux, ceux-ci ne purent être repris qu'après la fin des hostilités. Elle sera inaugurée en 1920. Au décès de Charles Mathis, son fils le constructeur automobile Emile Mathis en hérita, il l'utilisa afin de loger des invités lorsque sa propre maison de villégiature s'avérait trop étriquée. Elle fut vendue le 9 novembre 1950 à l'association d'Action Sociale du Bas-Rhin. La villa Yra est un exemple intéressant d'une maison de villégiature. Elle est édifiée près du sommet voisin du Hohwald qui est un important lieu de villégiature et de cure d'air depuis la seconde moitié du 19e siècle, en particulier pour les Strasbourgeois. Sur le plan architectural, elle est fortement inspirée par l'habitat régional de qualité du 18e siècle (presbytères, demeures urbaines). Cette référence est alors commune à différents membres des élites francophiles. D'après des photographies anciennes, l'ameublement était composé de nombreuses oeuvres d'art régional, engouement partagé par de nombreux collectionneurs.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Maçonnerie, enduit

Description de l'élévation intérieure

Sous-sol, rez-de-chaussée, 1 étage carré, étage de comble

Commentaire descriptif de l'édifice

Maison construite à flanc de coteau. Elle comprend un important étage de soubassement servant d'assises à l'édifice, un rez-de-chaussée, un étage carré et un étage de comble. Elle est couverte d'un toit brisé. Elle possède cinq travées de fenêtre sur le gouttereau et deux sur le pignon.

Technique du décor des immeubles par nature

Ferronnerie (étudiée dans la base Palissy)

État de conservation (normalisé)

Restauré

Protection et label

Référence aux objets conservés

IM67012917

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1999

Date de rédaction de la notice

2000

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Haegel Olivier, Wehr Marie-Hélène

Cadre de l'étude

Inventaire préliminaire

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Alsace - Service de l'Inventaire du Patrimoine culturel
Palais du Rhin - 2 Place de la République 67000 Strasbourg - 03.88.15.38.31