Villa Mariola Baïta

Désignation

Dénomination de l'édifice

Maison

Précision sur la dénomination de l'édifice - hors lexique

Maison de villégiature

Appelation d'usage

Villa Mariola Baïta

Titre courant

Villa Mariola Baïta

Localisation

Localisation

Nouvelle-Aquitaine ; Pyrénées-Atlantiques (64) ; Urrugne ; 7 allée de Mariola Baïta

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Urrugne (commune)

Canton

Hendaye

Adresse de l'édifice

Mariola Baïta (allée de) 7

Références cadastrales

2008 BA 224

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Partie constituante non étudiée

Jardin, piscine

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

2e quart 20e siècle

Auteur de l'édifice

maître d'oeuvre inconnu

Description historique

Le caractère néo-labourdin de la villa permet de supposer son édification au 2e quart du 20e siècle.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Béton, ciment, enduit, pan de bois

Matériaux de la couverture

Tuile creuse

Description de l'élévation intérieure

Étage de soubassement, rez-de-chaussée, 1 étage carré, étage de comble

Partie d'élévation extérieure

Élévation ordonnancée

Typologie de couverture

Toit à longs pans, pignon couvert

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier de distribution extérieur

Commentaire descriptif de l'édifice

Situé dans le quartier de Kéchiloa-Choucoutoun, sur une parcelle moyenne et régulière, l'édifice est construit selon un plan en L, indiquant une vaste terrasse érigée en avancée. De style néo-labourdin, la façade présente un aspect dissymétrique et révèle un décor en pan de bois à l'étage de comble du corps central et à l'étage carré de l'extension de gauche ainsi que deux murs de refend et extérieurs saillants, présentant des têtes de mur comportant un ressaut formé de corbeaux moulurés en quart-de-rond. L'élévation est ordonnancée et composée d'un étage de soubassement, d'un rez-de-chaussée, d'un étage carré et d'un étage de comble. Deux escaliers droits partant de l'étage de soubassement permettent l'accès à une terrasse monumentale au rez-de-chaussée, puis à trois larges portes-fenêtres en plein cintre. L'étage carré comprend un balcon s'étendant sur toute la largeur de la partie droite de la maison et un pan de bois dans la partie gauche, révélant une fenêtre à meneau. Enfin, l'étage de comble est percé par deux autres fenêtres de même type, dont le meneau est l'un des potelets du pan de bois. Couvert par des tuiles creuses, le toit à longs pans couvre en auvent avancé le mur pignon de la façade.

Commentaires d'usage régional

Plan massé

État de conservation (normalisé)

Bon état

Protection et label

Intérêt de l'édifice

À signaler

Observations concernant la protection de l'édifice

L'édifice s'intègre harmonieusement dans l'ensemble architectural de la commune.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété privée

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1993 ; 2008

Date de rédaction de la notice

2009

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Harté-Lasserre Pierre-Jean, Gauthier Marina

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Région Nouvelle-Aquitaine - Service du Patrimoine et de l’Inventaire, site de Bordeaux - 5, place Jean-Jaurès 33000 Bordeaux - 05 57 57 72 37