mairie

Désignation

Dénomination

mairie

Destinations successives et actuelle

bureau de poste ; magasin de commerce

Titre courant

mairie

Localisation

Localisation

Auvergne 63 Bourboule (La)

Aire d'étude

Rochefort-Montagne

Adresse

Georges-Clemenceau (boulevard) 7

Référence cadastrale

1966 AC 46

Milieu d'implantation

en ville

Historique

Datation des campagnes principales de construction

4e quart 19e siècle

Datation des campagnes secondaires de construction

1er quart 20e siècle

Datation en années

1887

Justification de la datation

datation par source, daté par travaux historiques

Justification de l'attribution

attribué par source

Commentaire historique

Premier hôtel de ville de La Bourboule, édifié rive droite sur le boulevard principal, après la constitution de La Bourboule en commune en 1875 (par détachement de la commune de Murat-le-Quaire). Sa construction, suivant un projet de l'architecte Jean-Baptiste Sève dressé en 1885-1886, date de 1887. Il abrite aussi le service des Postes et Télégraphes à partir de 1903 : c'est l'architecte Amable Bargeon qui conçoit, en 1902, les plans d'installation des bureaux. Après 1912, alors que l'hôtel de ville et le bureau de poste sont transférés dans l'ancien casino des Thermes, rive gauche, le bâtiment est réutilisé comme boutique de chocolats, à l'enseigne de la marquise de Sévigné. C'est à cette époque probablement que les ouvertures du rez-de-chaussée encadrant la porte d'entrée principale, sont transformées en baies de boutique. Cette boutique a fermé dans les années 1970.

Description

Matériau du gros-oeuvre et mise en oeuvre

brique, pierre (?), pierre de taille, crépi moucheté

Matériau de la couverture

ardoise

Vaisseau et étage

sous-sol, 1 étage carré, étage de comble

Parti d’élévation extérieure

élévation à travées

Type de la couverture

toit à longs pans, croupe

Emplacement, forme et structure de l’escalier

escalier dans-oeuvre : escalier tournant à retours sans jour, en charpente

Commentaire description

Edifice à 5 travées à l'origine, construit à l'angle d'une place et d'un boulevard. Il comporte un sous-sol, un rez-de-chaussée, un étage carré et un étage de comble éclairé par des lucarnes. Aujourd'hui entièrement enduit, il était à l'origine en briques apparentes avec encadrements d'ouvertures, chaînes d'angles, cordons et bandeaux en pierre de taille claire, de nature non déterminée. Au début du 20e siècle, la brique a été couverte d'un crépi moucheté. La toiture, à longs pans et croupes, est couverte d'ardoise. La travée centrale de l'élévation principale est dominée par un fronton, qui portait à l'origine une horloge et la statue d'un ange, accoudé sur une cruche d'eau renversée. Après la transformation de la mairie en magasin de commerce, la sculpture et l'horloge ont été déposés et remplacés par un petit vitrail. L'escalier actuel est en bois, rampe sur rampe. La grande salle du rez-de-chaussée a conservé les colonnettes en fonte et les décors de l'ancienne boutique de chocolats.

Technique du décor des immeubles par nature

vitrail, fonderie, décor stuqué

Représentation

femme : en buste ; acanthe ; coquille ; guirlande ; rinceau

Précision sur la représentation

Le petit vitrail du fronton central porte l'effigie de la marquise de Sévigné, enseigne de la chocolaterie qui a occupé le bâtiment. Les colonnettes en fonte portent un décor de feuilles d'acanthe en chapiteaux. Les dessus de portes et l'ancienne caisse du magasin, encore en place, ont des décors en stuc représentant des coquilles, guirlandes et rinceaux.

Statut juridique

Statut de la propriété

propriété privée

Références documentaires

Date d'enquête

1999

Crédits

© Région Auvergne - Inventaire général du patrimoine culturel

Date de rédaction de la notice

2002

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Ceroni Brigitte

Cadre de l'étude

inventaire topographique

Dossier

dossier individuel

Dossier adresse

Conseil régional d'Auvergne - Service régional de l'Inventaire 13-15, avenue de Fontmaure - BP 60 - 63402 Chamalières - 04.73.31.85.29