École primaire et école maternelle

Désignation

Dénomination de l'édifice

École

Précision sur la dénomination de l'édifice - hors lexique

École primaire ; école maternelle

Titre courant

École primaire et école maternelle

Localisation

Localisation

Auvergne 63 Bourboule (La)

Aire d'étude pour le domaine Inventaire

Rochefort-Montagne

Adresse de l'édifice

Féron (quai) 26

Références cadastrales

1966 AE 32

Milieu d'implantation pour le domaine Inventaire

En ville

Partie constituante non étudiée

Cour, garderie d'enfants

Historique

Siècle de la campagne principale de construction

4e quart 19e siècle, 2e quart 20e siècle

Siècle de campagne secondaire de consctruction

Milieu 20e siècle

Année(s) de(s) campagne(s) de construction

1886, 1928

Commentaires concernant la datation

Daté par travaux historiques, daté par source

Commentaires concernant l'attribution de l'édifice

Attribution par travaux historiques, attribué par source

Description historique

La construction de cette école publique double et école maternelle est due à l'architecte Achille Ballière en 1886. Un projet avait été dressé par Jean-Baptiste Sève en août 1884, mais ce dernier ayant aussi été choisi pour la construction de l'église, la municipalité, dans un souci d'équité, choisit Ballière pour construire l'école. Un premier projet pour l'ajout de deux salles de classe, à l'est et à l'ouest, est dressé par l'architecte Alfred Cytère, en 1896 : il ne semble pas avoir été réalisé. En 1921, des travaux d'agrandissement sont à nouveau projetés : ils ne sont réalisés qu'en 1928, d'après les travaux de l'architecte clermontois Louis Jarrier. Ceux-ci consistent en l'ajout de deux pavillons latéraux de part et d'autre de la façade d'origine ouverte sur le quai Féron, et à l'arrière, sur la cour, de la construction de deux bâtiments : le 1er abritant l'école enfantine (salles de classe ouvertes au sud, sur un préau en soubassement ouvert au nord, pour les élèves du groupe scolaire) , et le second, en fond de parcelle et séparé du précédent par une 2e cour, abritant un autre préau pour cette école enfantine. Ce dernier bâtiment, ancien préau, a été transformé à une date indéterminée (milieu 20e siècle ?) en une halte-garderie.

Description

Matériaux du gros-œuvre

Granite, moellon, tuf, trachyte, andésite, pierre de taille, crépi moucheté, brique, granite, tuf, moellon sans chaîne en pierre de taille, appareil mixte, crépi moucheté, béton

Matériaux de la couverture

Ardoise, ciment en couverture (?)

Description de l'élévation intérieure

Étage de soubassement, rez-de-chaussée surélevé, 1 étage carré, étage de comble

Partie d'élévation extérieure

Élévation à travées

Typologie de couverture

Toit à longs pans brisés, toit en pavillon, toit à longs pans

Emplacement, forme et structure de l’escalier

Escalier dans-oeuvre : escalier tournant à retours avec jour, en maçonnerie

Commentaire descriptif de l'édifice

Le grand bâtiment principal, à 14 travées et deux entrées distinctes, présente une partie centrale de 10 travées, composée d'un étage de soubassement, un rez-de-chaussée surélevé, un étage carré et un étage de comble, l'ensemble couvert d'un toit à longs pans brisés (le brisis à lucarnes semble avoir été remanié). Un fronton à redents couronne les deux travées centrales. Ce corps central est encadré par deux pavillons plus hauts (deux étages carrés) couverts de toits en pavillon. Le principal matériau de construction est le granite, employé en moellons apparents (2 travées centrales) ou -probablement- recouverts de crépi moucheté (reste de l'élévation). Les encadrements de l'étage de soubassement sont en andésite (ou en trachy-andésite) , ceux des autres niveaux sont en pierre de taille de tuf (dit pierre de La Bugette). Les couvertures sont en ardoise. Les escaliers situés dans les pavillons latéraux, tournants à retours avec jour, sont en pierre. Le 2e bâtiment sur l'arrière (école enfantine) comporte un étage de soubassement (préau) à piliers de briques et murs latéraux en moellons de tuf et de granite en appareil mixte ; le niveau supérieur (salles de classe en rez-de-chaussée surélevé) alterne les lits de brique et la maçonnerie enduite de crépi moucheté (moellons de pierre ?) , tout comme les encadrements. Sa toiture, à longs pans et pignons couverts, est probablement en tuiles plates de ciment teinté (?). Le bâtiment sud de la halte-garderie, en rez-de-chaussée, est en béton.

Statut juridique

Statut juridique du propriétaire

Propriété de la commune

Références documentaires

Date de l'enquête ou du dernier récolement

1999

Date de rédaction de la notice

2002

Noms des rédacteurs de la notice et du dossier

Ceroni Brigitte

Cadre de l'étude

Inventaire topographique

Typologie du dossier

Dossier individuel

Adresse du dossier Inventaire

Conseil régional d'Auvergne - Service régional de l'Inventaire 13-15, avenue de Fontmaure - BP 60 - 63402 Chamalières - 04.73.31.85.29

1/26
école primaire ; école maternelle
école primaire ; école maternelle
© Région Auvergne - Inventaire général du Patrimoine culturel, ADAGP
Voir la notice image